Film d'ouverture du Certain Regard du dernier Festival de Cannes, "La femme de mon frère" est le premier film que réalise Monia Chokri. Mais elle est très loin d'avoir convaincu les critiques du Masque & la Plume qui jugent le film "pas très aimable", "sinistre" et, au mieux, "sympatoche"…

La femme de mon frère : Anne-Elisabeth Bossé (alias Sophia) et Patrick Hivon (alias Karim)
La femme de mon frère : Anne-Elisabeth Bossé (alias Sophia) et Patrick Hivon (alias Karim) © Copyright Memento Films Distribution

Le film présenté par Jérôme Garcin 

À Montréal, Sophia squatte chez son frère aîné Karim, un séducteur avec qui elle entretient une relation fusionnelle. D’où la colère de Sophia, lorsqu’elle découvre que sa propre gynéco, jouée par Evelyne Brochu, est devenue la nouvelle conquête de Karim. Monia Chokri se situe ouvertement dans le sillage de Xavier Dolan, dont elle a été la comédienne, dans Amours imaginaires. Avec plus d’humour, grâce à Anne-Elisabeth Bossé, épatante dans le rôle de cette Bridget Jones intello.  

Danièle Heymann : "ce n'est pas un film aimable"

DH : C'est bien installé, j'ai eu un tout petit peu de mal à comprendre cette fusion entre frère et sœur vu que je suis fille unique, mais c'est justement ce qui la rend, elle, odieuse et insupportable. Il se passe beaucoup de choses, on y croit, les acteurs y vont. 

Il y a des choses assez marrantes avec une fin très énigmatique

Elle souffre pendant que lui, qui l’adore, ne sait pas trop bien quoi faire. Ce n'est pas un film aimable et finalement, on comprend qu'il y a là quelque chose qui nous échappe : ce que la fraternité peut déclencher. 

Xavier Leherpeur y a vu de beaux dialogues

XL : On m'a dit « l'héroïne, c'est toi en fille »... Je me retrouve face à une fille qui hurle tout le temps...

C'est "Un gars, une fille", version intello

On a un frère et une sœur à la soirée du nouvel an, un frère et une sœur au dîner parental, un frère et une sœur au planning familial. 

Ça consiste en des petits sketchs qui sont tout le temps sur le même mode. Mais il y a tout de même des moments très drôles et aussi très incisifs. Monia Chokri a le sens du dialogue, avec une mise en scène, somme toute, qui n'est pas très modeste...

La Femme de mon frère : Anne-Elisabeth Bossé
La Femme de mon frère : Anne-Elisabeth Bossé / Copyright Memento Films Distribution

Pour Eric Neuhoff, le film est lugubre

C'est absolument lugubre, c'est le genre de films où il y a une centaine de gags dont 99 ne sont pas drôles

Tout cela ressemble à des sketchs qui devraient passer après le journal télévisé par petites unités... Cette fille est saoulante. C'est vraiment un film sinistre. À Cannes, on était consternés. Le côté incestueux n'est pas du tout audacieux. Il faut que Monia Chokri fasse autre chose.

Pierre Murat n'a pas aimé

"Si on est très très gentil on dira que c'est un film sympatoche, parce qu'il y a de l'entrain. Mais si on est un peu plus difficile et lucide, on dira que :

Monia Chokri n'est pas pour l'instant très très douée pour la mise en scène

Il faut qu'elle sorte de ses influences : l'univers de Xavier Dolan a évolué depuis. Ici, ça rappelle furieusement Les Amours imaginaires de Xavier Dolan dans lequel elle jouait". 

Le film

► Sortie en salles le 26 juin 2019. 

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

7 min

"La femme de mon frère" de Monia Chokri : les critiques du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin, pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.