Après "Snowpiercer" et "OKJA", le réalisateur Bong Joon-Ho jongle, ici, avec tous les genres : la comédie, le drame social, la fable politique, le huit clos théâtral et le gore. Les critiques du "Masque & la Plume" offrent, cependant, un regard mitigé : "lourd", "brillantissime", "humour féroce".

Parasite - Le film
Parasite - Le film © Copyright The Jokers / Les Bookmakers

Le film présenté par Jérôme Garcin

"Un film enthousiasmant, et drôle, de 2h12. Nous sommes au cœur d'une famille, à Séoul, dans un sous-sol sujet aux inondations, d'une famille pauvre et au chômage ; puis de l'autre côté de la ville, dans un quartier très huppé, une famille riche qui habite une villa très moderne, qui trouve que les pauvres sont méprisables. Ces deux familles sont appelées à se revoir, elles vont s’entremêler. 

Pierre Murat 

Je trouve cela très lourd

"J'ai sans doute trop entendu parler de ce film comme étant un chef-d'oeuvre et en dépit du fait que j'ai aimé le film, je n'arrive pas tout à fait à le comprendre. Je trouve cela bien mais par rapport à ce que Bong Joon Ho a l'habitude de faire, cela laisse à désirer. Déjà, son dernier film, OKJA, n'était pas très bon et, celui-là, pourtant gorgé de références, est un peu lourd, sur un sujet - les classes sociales - qui a été maintes et maintes fois traité. Ce n'est pas un navet mais cela ne vaut pas le délire entendu pendant Cannes". 

Xavier Leherpeur 

Il suffit d'un seul plan et tout est dit

"C'est l'un des plus grands metteurs en scène, formaliste, faiseur, actuel et c'est extrêmement agréable de faire autant confiance à la mise en scène pour nous montrer l’exiguïté du monde dans lequel vivent les pauvres. Il y a une conception du décor qui permet une économie du récit car j'estime que, pour donner tout le sens à l'histoire, on n'a pas besoin de le dialoguer. Les deux maisons sont riches en possibilités cinématographiques, il y a un humour féroce et beaucoup de sens critique". 

Pour une fois que l'on a une Palme d'or qui fait rire ! 

Eric Neuhoff 

"C'est brillantissime ! Voilà un gars qui a une virtuosité incroyable, il fait ce qu'il veut

"Il passe d'un registre à l'autre, comme un mille feuilles qui a un goût de toutes les couleurs. Même si le sujet n'est pas nouveau, il arrive à insuffler une modernité avec tout cela. Les classes sociales, par exemple, ne sont pas stéréotypées dans son récit. Le film est très malin, bourré de références. C'est un théorème mené de façon collective à la sauce asiatique". 

Parasite - Le film
Parasite - Le film / Copyright The Jokers / Les Bookmakers

Jean-Marc Lalanne 

C'est pour moi un faux chef-d'oeuvre. Je pensais que c'était un grand cinéaste et c'est pour moi un film de petit maître

"Je suis extrêmement déçu alors même que je tiens ce réalisateur comme l'un des meilleurs cinéastes au monde. Ces films ont toujours été doté d'une complexité métaphysique et d'une ampleur immense et là tout à coup je trouve que cela est une farce très ricanante, très étroite. C'est beaucoup trop fléché. On voit toujours ce qu'il veut nous dire, il y a toujours quelque chose de très appliqué. La mise en scène n'est que l'explication du scénario : sans arrêt, on sent l'intention, je sens le film très grossier dans ses procédés, le film se repose trop commodément sur ses effets surprises. Avec ses coups de théâtre, un peu ex-nihilo, que je trouve très manipulateurs. Je le trouve très vain, et pas si profond que cela, sans le mystère et sans l’inconscience". 

► Sortie en salles le 5 juin 2019. 

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

8 min

Masque et la Plume (Parasite)

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.