À 83 ans, Woody Allen signe son 53e film dans lequel deux étudiants, "Gatsby", incarné par Timothée Chalamet et "Ashleigh" par Elle Fanning", décident de passer un week-end en amoureux à New York. Les critiques du Masque sont unanimes et ont trouvé le film "jeune", "formidable", "adorable" et "merveilleux".

"Un jour de pluie à New York" :  Elle Fanning alias Ashleigh
"Un jour de pluie à New York" : Elle Fanning alias Ashleigh © © 2019 Gravier Productions / Jessica Migli

Le film présenté par Jérôme Garcin 

New York sera pour Ashleigh l’occasion d’interviewer, pour le journal de sa fac, un cinéaste dépressif qu’elle admire beaucoup, un certain Rolland Pollard joué par Liev Schreiber. Évidemment, rien ne va se passer comme prévu. Gatsby, qui rêvait d’une romance et pensait échapper à la grande soirée mondaine organisée par sa mère, va voir sa dulcinée kidnappée, non seulement par le cinéaste, dont le scénariste est joué par Jude Law, mais aussi par son bellâtre d’acteur, incarné par Diego Luna. Un vaudeville à la sauce new-yorkaise.

Éric Neuhoff l'a trouvé "jeune et formidable" !

"Formidable, on retrouve notre Woody Allen. C'est la meilleure réponse à ses détracteurs qui ne sortiront jamais le film aux États-Unis, ce qui est complètement ridicule. Là, on voit qu'il est un des meilleurs cinéastes au monde, il a un talent fou ! 

Il a 83 ans et il continue à avoir une jeunesse incroyable.

C'est presque comme La Ronde, d'Arthur Schnitzler, en plus léger. "

"Elle Fanning qui jouait comme un plat de nouilles jusqu'à maintenant, là elle est épatante, elle sait tout faire, elle est mignonne, elle est marrante, innocente, cynique et gourdasse, elle fait tout ce qu'il faut, et le film rebondit sans cesse, d'épisode en épisode, avec ce nigaud incarné par Timothée Chalamet, ce fils de famille, cet innocent joueur de poker, le héros parfait d'une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, qui est amoureux de cette fille qui, elle, est totalement ébahie par tout ce qu'elle voit dans New York. Toutes ses rencontres : elle se fait draguer par le metteur en scène dépressif, elle rencontre le scénariste, elle tombe sur un acteur vedette à la Antonio Banderas qui joue Zorro, elle lui dit : "ma meilleure amie vous vénère autant que la pilule du lendemain". Elle se retrouve en sous-vêtements sur un escalier d'incendie un soir de pluie, la pluie joue un grand rôle ; on voit Rebecca Hall en train de tromper son mari". 

Tout est bien, tout rebondit, un film qui vous donne envie d'aller à New York, de tomber amoureux, d'avoir 20 ans à nouveau.

"Un jour de pluie à New York" : Elle Fanning et Timothée Chalamet
"Un jour de pluie à New York" : Elle Fanning et Timothée Chalamet / © 2019 Gravier Productions / Jessica Miglio

Sophie Avon l'a trouvé adorable et merveilleux 

"C'est un film adorable, il est à la fois merveilleux et léger, c'est une réponse par l'amour, par la jeunesse car, à 83 ans, Woody Allen retrouve une jeunesse incroyable pour parler de ces jeunes gens

Ce n'est pas forcément un innocent, Timothée Chalamet, c'est plutôt un "jeune homme vieux" : il pourrait sortir de La la Land, il aime les vinyles, il aime le jazz, il déteste sa mère dont il ne sait rien. 

C'est un film qui se raconte plus qu'il ne s'analyse

Dès le début, on sait que chacun est dans sa bulle et qu'ils vont passer le film à comprendre qu'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre, on le sait dès le début cela, chacun répète sa joie. On voit très bien ce qui va arriver mais, en même temps, on est tout le temps surpris, c'est une mécanique extrêmement bien huilée, une horloge merveilleuse, minutieuse. Il pourrait être caustique dans son humour et il ne l'est jamais, là : elle est journaliste et il pourrait se foutre du métier, à travers elle, mais elle est tellement charmante qu'il fait tout sans cruauté, la vie est cruelle, c'est ce qu'il veut montrer". 

Xavier Leherpeur a juste détesté Elle Fanning, car trop caricaturale

"C'est évidemment un bon Woody Allen par rapport au cru précédent qui n'était pas régulièrement à la hauteur. Je suis presque d'accord avec vous sur énormément de choses : la fluidité, les hommages à la comédie américaine, les citations. 

Mais Elle Fanning, pardon, ce n'est pas possible... elle est effroyable....

On lui a dit : "Tu joues une oie blanche" ; elle passe son temps à tout caricaturer. Elle ouvre la bouche, elle écarquille les yeux, elle ouvre les oreilles, les bras, elle est crispante... Je l'offre au premier scénariste, metteur en scène qui en veut. Elle est aussi incarnée qu'une poupée Barbie et encore il y en certaines qui ont plus de relief.

Pierre Murat a adoré Timothée Chalamet, un double parfait de Woody Allen

Pour moi, la grande surprise, c'est Timothée Chalamet, car je le trouvais joli à regarder mais absolument sans intérêt. Là, Woody en fait un double de lui, jeune mais vieux : il aime le jazz, il aime les vieux films et Woody Allen réussit avec ce jeune homme tout à fait démodé, hors du temps à en faire une silhouette absolument délicieuse. 

Ce qui est toujours très bien chez Woody dans les comédies, c'est la fatalité du bonheur qui se met à la place de ses personnages et rend la vie absolument supportable. 

"Un jour de pluie à New York" : Timothée Chalamet et Woody Allen
"Un jour de pluie à New York" : Timothée Chalamet et Woody Allen / © Mars films

Le film

► Sortie en salles le 18 septembre 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume :

8 min

"Un jour de pluie à New York", de Woody Allen : les critiques du Masque et la Plume

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin, pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Toutes les autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.