Il a réalisé "Ma petite entreprise", "Filles uniques", "Je crois que je l'aime"… Voici le 17e film de Pierre Jolivet, cette fois-ci avec Arthur Dupont, Alice Belaïdi, Bérengère Krief et le chanteur Bénabar reconverti ici en comptable vapoteur. Qu'en pensent les critiques du "Masque & la Plume" ?

Alice Belaïdi et Arthur Dupont, les deux héros de "Victor et Célia", le nouveau film de Pierre Jolivet, en salles depuis le 24 avril 2019
Alice Belaïdi et Arthur Dupont, les deux héros de "Victor et Célia", le nouveau film de Pierre Jolivet, en salles depuis le 24 avril 2019 © Apollo Films

Le film résumé par Jérôme Garcin

Arthur Dupont, c’est Victor, un coiffeur qui rêve de créer son propre salon avec un copain, qui se tue au début du film dans un accident de moto. Victor fait alors appel à une de ses ex, Célia (Alice Belaïdi), avec laquelle il va enfin, dans des conditions ubuesques, pouvoir créer sa petite entreprise de figaro... Une comédie à la fois sociale et romantique.

Pour Jean-Marc Lalanne, le film est "anodin mais plutôt sympathique"

JML : Ce film se repose beaucoup sur son charme et celui de ses interprètes. Malgré tout, quelque chose fonctionne. Et même si c'est très anecdotique, je trouve la comédie romantique menée de façon assez allègre et l'alchimie des deux interprètes ensemble fait qu'on suit ça de manière très agréable.

Xavier Leherpeur a été charmé

XL : C'est un film qui a un charme fou et qu'on regarde avec beaucoup de plaisir. 

Là où le film m'intéresse de temps en temps, c'est que, évidemment le chemin va être très long jusqu'à l'ouverture possible de ce salon de coiffure dont ils rêvent, et ça pourrait être la valorisation de l'effort, du travail, de la persévérance... Et c'est uniquement la roublardise qui va leur permettre d'arriver ou pas à leurs fins. Quitte à essayer de maquer le banquier qui leur refuse un prêt avec le jeune coiffeur gay qui pourrait être de son goût. De temps en temps, quand la roublardise prend le pas sur le côté très sarkozyste que le film pourrait raconter, je le trouve éminent sympathique.

Le problème c'est qu'il est un peu tiède en terme de mise en scène. C'est rehaussé par les comédiens qui sont tous formidables. Pierre Jolivet sait croquer les personnages et les situations, c'est dommage que la mise en scène n'appuie pas plus sur les ressorts et ne soit pas plus aiguisée. 

Les comédiens principaux de "Victor et Célia", très bien et très charmant tous les deux
Les comédiens principaux de "Victor et Célia", très bien et très charmant tous les deux / Apollo Films

Eric Neuhoff a trouvé le film paresseux

C'est une toute petite entreprise. Le pauvre Jolivet veut faire "jeune et  sympa" mais j'ai vu sa carte d'identité, il ne l'est pas ! Et ça se voit : c'est paresseux, téléphoné… Il y a une scène où l'ex, en pleine nuit, lui téléphone ; évidemment ça réveille son compagnon : "Qui c'est ?" "C'est ma grand-mère". Ce n'est pas possible ! Et il la croit, en plus !

Toutes les répliques sont téléphonées. C'est le genre de film où quelqu'un dit quelque chose, et son partenaire répète ça de manière interrogative. J'ai failli partir, j'ai voulu voir comment ça finissait... Ils auraient dû couper (et pas seulement les cheveux)

Sophie Avon y a vu une comédie rare, très drôle

Je trouve que le film est charmant, mais il est surtout super bien écrit. C'est rare de trouver une comédie aussi drôle, qui fasse à ce point avec le réel. Les démarches administratives, ce qu'il y a de plus assommant dans la société, il arrive à faire un truc super drôle.

Et en effet, on n'est pas dans une ascension , un trajectoire glorieuse vers le succès, on est dans la réitération de l'échec. Et cette course d'obstacles qui retombe toujours sur l'échec, elle est géniale parce que du coup, c'est du pur désir. Il y a beaucoup d'obstacles et du coup le désir est toujours vierge, et on repart à zéro avec un désir vierge. La romance colle parfaitement à la chronique sociale. Et je trouve que la façon dont ils jouent tous les deux est très gracieuse, ils s'en sortent très bien. 

Le film est vraiment virtuose.

De gauche à droite : Arthur Dupont, Alice Belaïdi, Bruno Bénabar
De gauche à droite : Arthur Dupont, Alice Belaïdi, Bruno Bénabar / Apollo Films

Aller plus loin

Sortie en salles le 24 avril 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos de ce film sur le plateau du Masque et la Plume... 

5 min

"Victor et Célia" de Pierre Jolivet : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume, réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Image tirée de '"Victor et Célia" (Pierre Jolivet, 2019)
Image tirée de '"Victor et Célia" (Pierre Jolivet, 2019) / Apollo Films
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.