Le réalisateur Bill Holderman dresse avec "Le Book Club" le portrait de quatre Américaines qui forment un club de lecture et découvrent avec exaltation le fameux livre érotique, "50 nuances de Grey" d'E. L. James. Qu'en ont pensé les critiques du "Masque & la Plume" ?

"Le Book Club" est dans les salles en France depuis le 6 juin 2018
"Le Book Club" est dans les salles en France depuis le 6 juin 2018 © © Paramount Pictures France

Résumé du film en quelques mots

Quatre Américaines forment un club de lecture ; elles découvrent 50 nuances de Grey (qui s'est quand même vendu à plus de 125 millions d'exemplaires). Émoustillées par le best-seller, Diane (Diane Keaton), célibataire, va connaître le septième ciel avec un pilote d’avion, Vivian (Jane Fonda) retrouve un amour d’autrefois, Sharon (Candice Bergen) surfe sur les sites de rencontres et Carol (Mary Steenburgen) remet du piment dans son vieux couple. 

L'avis de Xavier Leherpeur

C'est Sex & the City pour le troisième âge - sauf que ça a déjà été fait dans les années 1980, ça s'appelait Les Craquantes : une série à mourir de rire sur quatre vieilles qui habitaient ensemble. 

Là, elles ont toutes demandé une avance sur salaire (sauf Candide Bergen qui n'en avait pas besoin puisqu'elle a pris 40 kilos) pour pouvoir se lifter - donc elles n'ont plus d'âge, c'est inquiétant. Elles sont écrasées par les kilowatts pour essayer d'effacer les dernières rides... Elles sont d'une laideur !

On les a aimé, ces comédiennes... Et on leur en veut ! 

Finalement, ça ne se relance qu'une seule chose, c'est le débat sur la caisse de retraites aux USA. On n'a pas le droit de faire ça à des comédiennes !

Xavier Leherpeur : "On ne peut pas dire à la fin du film "Aucun comédien n'a été maltraité" : si, toutes les comédiennes ont été maltraitées !"
Xavier Leherpeur : "On ne peut pas dire à la fin du film "Aucun comédien n'a été maltraité" : si, toutes les comédiennes ont été maltraitées !" / © Paramount Pictures France

Il y a des allusions sexuelles d'une grande finesse : quand Candice Bergen va avec sa chatte (l'animal) chez le vétérinaire et que là, il lui dit "Oh, votre chatte est léthargique, il faudrait qu'elle remue un peu" et l'autre dit "Je crois qu'il parle de mon chat mais en même temps je pense à autre chose". Et immédiatement après, on a un plan de Mary Steenburgen qui met de la crème blanche dans les fraises ! C'est délicat !

L'avis de Pierre Murat

La seule que je défends un peu, c'est Jane Fonda : elle hérite du rôle de Bette Davis, en quelque sorte. Elle a les répliques les plus cyniques dont ça porte un peu plus. 

Et puis, c'est quand même Jane Fonda.

L'avis de Charlotte Lipinska

Finalement, c'est assez triste quand même.

Et puis on s'aperçoit que le curseur de la grivoiserie américaine n'est pas tout à fait au même niveau que chez nous les Français : ça délivre un message tartignole au possible : "Il n'y a pas d'âge pour tomber amoureux", et "Le sexe sans émotion, ça va un temps mais c'est quand même pas terrible"...

Ecoutez

Ecoutez l'ensemble des critiques échangées sur le film autour de Jérôme Garcin sur le plateau du Masque et la Plume :

4'23

"Le Book Club" de Bill Holderman : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Pierre Murat : "Contentez-vous des vieux beaux que vous avez - c'est un message très réac en plus !"
Pierre Murat : "Contentez-vous des vieux beaux que vous avez - c'est un message très réac en plus !" / © Paramount Pictures France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.