« Deux personnages s’affrontent, et le jeu de ping-pong finit par produire des étincelles, comme si la dramaturgie pouvait naître toute seule du dialogue. »

DOUBLES VIES
DOUBLES VIES © AD VITAM

Alain, la quarantaine, dirige une célèbre maison d’édition où il publie les romans de son ami Léonard, écrivain bohème. La femme d’Alain, Séléna, est la star d’une série télé populaire et Valérie, compagne de Leonard, assiste vaillamment un homme politique. Bien qu’ils soient amis de longue date, Alain s’apprête à refuser le nouveau manuscrit de Léonard… Les relations entre les deux couples, plus entrelacées qu’il n’y paraît, vont se compliquer.

Olivier Assayas raconte son processus d’écriture :

"Lorsque j’ai commencé à écrire, je n’avais pas la moindre idée de ce que je faisais.

Je tournais depuis déjà longtemps autour de l’histoire d’un éditeur confronté à la transformation du monde et sa capacité ou pas à s’y adapter.

Au début, j’ai commencé à rédiger de manière un peu expérimentale : deux personnages, un éditeur et un écrivain, et ils se parlent… J’ai Alain, l’éditeur (Guillaume Canet) et Léonard, l’auteur (Vincent Macaigne). Dans un second temps, j’imagine qu’Alain est marié avec Selena, une actrice dont je me dis qu’elle pourrait être Juliette Binoche

DOUBLES VIES
DOUBLES VIES / AD VITAM

Jusqu’à ce que me vienne le désir de raconter la vie de Léonard, l’écrivain de la première séquence, dépité d’avoir vu son manuscrit rejeté par Alain. Comme la plupart des romanciers, il gagne très mal sa vie. Donc il a une femme, Valérie (Nora Hamzawi), qui travaille comme assistante parlementaire, au contact du « monde réel » et qui paye les factures… 

DOUBLES VIES
DOUBLES VIES / AD VITAM

A partir de ces trois (longues) scènes écrites de façon autonome, je commence à entrevoir les personnages. Et je comprends qu’il m’en manque un, le chien dans ce jeu de quilles, une sorte d’ange exterminateur de la modernité, celui de Laure (Christa Théret), responsable de la transition numérique auprès d’Alain…

Je m’intéresse beaucoup, comme tout le monde, à la façon dont l’adaptation au numérique transforme nos vies, ou plutôt à la manière dont le monde se transforme sans cesse. Aujourd’hui le vecteur du changement c’est le numérique, et ce changement nous interroge sur des convictions ancrées dans nos habitudes les plus chères, nos valeurs les plus essentielles ; chacun essaie de se situer par rapport à cela, est bousculé par cela. C’est devenu le sujet du film.

C’est la dynamique de ces cinq personnages qui a suscité les actions, le récit, sans que je les anticipe."

Extrait de l'interview d’ Olivier Assayas par AD VITAM

►►► Distribution

Avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Vincent Macaigne, Nora Hamzawi et Christa Theret 

Sortie au cinéma le 16 janvier 2019

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.