La radio fascine, la radio intrigue, la radio inspire

Le nombre de films ou l'on retrouve des scènes qui se situent dans un studio de radio ou qui ont pour cadre une station de radio sont pléthores. Inutile de vous dire que la plupart du temps on est loin, très loin, de la réalité et du quotidien d'une radio.Il y a cependant des exceptions, notamment Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil , et pour cause le scénariste et le réalisateur connaissaient bien le monde de la radio pour y sévir depuis des années sur les ondes. Gérard Sire et Jean Yanne ont coanimé des dizaines d'émissions sur RTL, Europe 1 et France Inter et au moment ou sort le film (1972), Gérard Sire est l'un des animateurs vedettes de notre chaîne. Il assure la tranche matinale et lit chaque après-midi sur les ondes un conte qu'il a écrit.

Trois émissions mythiques, et en filigrane l'animateur/trice qui les incarnait, se sont retrouvées sur grand écran.

Macha, la madone des sans-sommeils

L'émission voit le jour (ou plutôt la nuit...) le 5 avril 1977. Ancêtre de la "Libre antenne" qui fera quelques années plus tard les beaux soirs de la FM, Allô Macha a marqué l'histoire de la radio et inspiré auteurs et cinéastes. Barbara, fidèle auditrice lui consacre une chanson, tout comme Claude Nougaro en 1979

_Insomnie_ de Claude NougaroDans _Allô Béatrice_ , diffusée en 1984 sur France 2, Nicole Courcel interprète le rôle d'une animatrice de radio et de télévision, "clône" de Macha. Réalisée par Jacques Besnard, dialoguée par Jean Amadou, la série connaît une carrière éphémère (6 épisodes)
Couloir
Couloir © Radio France / Anne Audigier
Plus récemment, Pierre Pinaud a posé ses caméras au sein même de la maison de Radio France pour le tournage de _Parlez-moi de vous_ . Et lorsque le personnage, interprété par Karine Viard, quitte son studio au coeur de la nuit, c'est bien la magnifique moquette marron de notre belle maison qu'elle foule...Même si le personnage rappelle Macha, Karine Viard reconnaît s'être plutôt inspirée de Pascale Clark et des émissions "Un café, l'addition" ou "En aparté".Quant au réalisateur, pour donner un caractère plus spontané et réaliste aux scènes de radio, il a choisi de ne pas pré-enregistrer les voix des auditeurs. Les acteurs étaient installés dans une pièce à côté de celle où se trouvait Karin Viard et il les a laissés créer leur dialogue avec la comédienne devant les caméras.
### Chers amis... Bonjour ! C'est [l'une des émissions les plus anciennes](http://www.franceinter.fr/blog-france-inter-a-50-ans-les-emissions-les-plus-longues) du Paysage Audiovisuel Français et de France Inter. Créé en avril 1958, **Le jeu des 1000 francs** (qui deviendront des euros en 2002, au grand dam du trésorier de France Inter) était destiné à compléter la prestation du Radio Circus de Jean Coupan, émission itinérante qui tournait à travers la France. Le premier à le présenter fut son créateur, Henri Kubnick. Ensuite, il y eu André Chanu, Albert Raisner, Mauricette Gardette, Pierre Duflos, Roger Lanzac, Louis Bozon jusqu'à Nicolas Stoufflet aujourd'hui. Mais, sans faire injure à ses prédécesseurs et successeurs, celui qui a incarné le jeu reste **Lucien Jeunesse** . Trente ans de valises et d'hôtels, deux tours du monde et 20.000 candidats. Comédien, chanteur et un peu cabot, tel était Lucien dès que le rouge s'allumait. Et c'est précisément de ce personnage que Patrice Leconte s'est inspiré pour créer le rôle de Mortez/Jean Rochefort dans _Tandem_ .
Lucien Jeunesse n'a pas aimé le film. Il reprochait à Patrice Leconte de l'avoir "ridiculisé" **> Pour aller + loin** **LE WEBDOC > ** [Le Jeu des 1000 Histoires](http://1000-histoires.franceinter.fr/)**ECOUTEZ > ** [L'émission culte qui n'avait pas de générique](emission-deshabillons-inter-lemission-culte-qui-navait-pas-de-generique)**JOUEZ > ** [La boîte du Jeu des 1000 euros](http://sites.radiofrance.fr/radiofrance/kiosque/fiche.php?id=2251) ### Alain, y'a le téléfon qui son C'est Gilbert Denoyan qui crée **Le téléphone sonne** et en assure la présentation en 1978. Mais, là encore, un homme a incarné ce rendez-vous quotidien avec les auditeurs : **Alain Bedouet** . Alain Bedouet a effectué toute sa carrière à France Inter, tour à tour reporter, présentateur de la revue de presse du matin, du journal de 8 heures avant celui de 13 heures. Il reprend Le téléphone sonne en 1984 n'imaginant certainement pas, à l'époque, que cette aventure va durer.... 28 ans.En 2010, **Alain Bedouet** et **Le téléphone sonne** jouent leur propres rôles dans _Le nom des gens_ de Michel Leclerc.
Depuis qu'[Alain Bedouet a raccroché](http://www.franceinter.fr/evenement-alain-raccroche), c'est Pierre Weill qui présente l'émission ### Home, sweet home Pour terminer, abandonnons la fiction pour notre réalité quotidienne captée et restituée avec acuité par Nicolas Philibert dans son film documentaire _La maison de la radio_ .
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.