Entre 1975 et 1979, le régime Khmer rouge a causé la mort d'environ 1,8 million de personnes soit un quart de la population du Cambodge.Kaing Guek Eav dit Duch a dirigé M13, une prison des maquis khmers rouges, durant quatre années avant d'être nommé par l'Angkar, "l'Organisation" (entité sans visage et omniprésente qui règne sans partage sur la destinée de tout un peuple) au centre S21 à Phnom Penh. En qualité de secrétaire du parti à S 21, il a commandé entre 1975 et 1979 cette machine de mort khmère rouge où périrent, d'après les archives restantes, au moins 12.380 personnes. Mais combien d'autres ont disparu, "écrasées, réduites en poussière", sans qu'on ait retrouvé leur trace.

Duch dévoile ici comment il estime y avoir pleinement rempli sa mission et les raisons qui l'ont conduit à commander M13 puis S21 :Sa foi en l'idéologie de l'Angkar. Son obsession du travail bien fait, le culte de la hiérarchie et le souci d’êtreapprécié par ses chefs. Sa passion du pouvoir, de la discipline et de l'organisation. Ses talents de pédagogue, attaché à former les parfaits ouvriers d'un crime collectif et silencieux. Son instinct de survie, ses regrets, sa peur de la mort.

Rithy Panh recueille sa parole nue, sans fioritures, dans l'isolement d'un tête-à-tête. Parallèlement il la met en perspective avec des images d'archives et des témoignages de survivants.Implacablement, au fil du récit, se dessine la machine infernale d'un système de destruction de l'humain à travers la description maniaque de ses minutieux rouages.

Duch
Duch © Radio France

En 2009 Kaing Guek Eav dit Duch, a été le premier responsable khmer rouge présenté devant les Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens (CETC). A la fin de son procès, Duch a demandé la relaxe. Néanmoins, il a été condamné à 35 années d'emprisonnement. Duch a fait appel.

lien image dossier Rithy Panh
lien image dossier Rithy Panh © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.