Lisa Azuelos
Lisa Azuelos © MaxPPP
"La politique, je suis contre." C'est la cinéaste Lisa Azuelos, immortelle auteur de LOL, qui prononce cette sublime phrase dans le portrait que lui consacre le Libération de ce jour sous la plume d'Anne Diatkine. Notre consœur a eu raison de nous rapporter ces propos, au même titre que ceux sur l'école privée (que Lisa Azuelos préfère pour ses enfants à l'école publique parce qu'elle n'aime pas " les grèves"). Là où le bât blesse, c'est quand notre cinéaste se dit proche de, je cite, "Pialat et Depardon". Voilà tout est dit, écrit, cité. Comme disait un esthète : "les bras m'en tombent et pourtant je ne ressemble pas à la Venus de Milo" ( au fait, était-elle aussi "contre la politique", la Venus?!). Mais on comprend mieux pourquoi les dialogues des films de Lisa Azuelos sont si indigents et si bourré de poncifs éculés : les personnages parlent comme leur auteur. La vie Azuelos, c'est un peu comme la vie Gavalda : on s'en voudrait d'en être. Et sinon, quoi ? La politique, moi je suis pour !!!!
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.