Après des débuts discrets dans des films néerlandais. Sylvia Kristel connait la notoriété internationale, grâce à un rôle. Celui d'Emmanuelle , en 1974 dans le film de Juste Jaekin. Elle reste liée à ce rôle et reprend le personnage dans trois autres films de la série.

Elle apparaît dans l'adaptation de L’Amant de Lady Chatterley et obtient le rôle-titre dans une biographie érotique de l’espionne Mata Hari. Cette image la suit jusqu'aux États-Unis où elle joue, en 1981, Regina Copoletta, une femme séduisant un adolescent dans la comédie érotique controversée Leçons très particulières .

En France, elle tourna notamment aux côtés de Michel Piccoli dans René la canne en 1976 et d'Alain Delon dans Airport 80 Concorde .

Sylvia Kristel
Sylvia Kristel © radio-france / StillPhoto/Sunshine StillPhoto/Sunshine

Après plusieurs déceptions sentimentales, elle sombre dans l'alcool et la drogue. Depuis les années 1990, elle connaissait un véritable succès en tant que peintre.En 2006, elle avait publié son autobiographie sous le titre de Nue.

Depuis 2002, elle était soigné pour un cancer de la gorge et du poumon.

Sylvia Kristel avait 60 ans

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.