Avec ce film, le tandem Stéphane Brizé / Vincent Lindon se reforme pour la quatrième fois après "Mademoiselle Chambon", "Quelques heures de printemps" et "La Loi du marché".

Vincent Lindon dans "En Guerre"
Vincent Lindon dans "En Guerre" © Nord Ouest Films

Avec En Guerre, Stéphane Brizé réalise un "film politique" au sens étymologique du terme : il observe la vie de la cité. " je ne me fais le porte-parole d’aucun parti ni d’aucun syndicat, explique-t-il, je fais simplement le constat d’un système objectivement cohérent d’un point de vue boursier, mais tout aussi objectivement incohérent d’un point de vue humain."

En Guerre a été tourné en seulement 23 jours ! "Je tenais à ce que l’énergie du tournage fasse écho à l’énergie du combat que peuvent mener des salariés dans un cas comme celui décrit dans le film."

Stéphane Brizé et Vincent Lindon se retrouvent donc pour un quatrième long métrage, et un seconde fois dans la sélection cannoise.  Pour mémoire, son rôle dans La loi du marché avait été salué il y a deux ans par le Prix d'interprétation.

"Après trois films où je mettais Vincent en scène dans des rôles de taiseux, il fallait nécessairement faire évoluer notre travail et radicalement changer la nature du parcours et du personnage, raconte Stéphane Brizé. Dans ce film, il est un homme qui parle, qui se défend, qui résiste bruyamment."

Comme pour La Loi du marché, Stéphane Brizé a entouré Vincent Lindon, de comédiens non-professionnels : "Ils apportent une vérité au verbe que je leur donne à dire, la vérité de leur vécu. Et ça, c’est colossal."

(Ré)écoutez Stéphane Brizé et Vincent Lindon dans Boomerang

20 min

Stéphane Brizé, vies brisées - Boomerang (2017)

Par France Inter
22 min

Dans le Lindon tout est bon ! - Boomerang (2017)

Par France Inter

La webradio du cinéma : un programme 100% cinéma à écouter quand vous voulez !

Podcast

Abonnez-vous au fil de podcast "Cannes, etc" via le lien RSS ou sur Itunes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.