Autant jouer le jeu un peu vain des rumeurs en temps réel.Histoire de faire une légère entorse à la sacro-sainte règle : tu ne colporteras pas n'importe quoi. Payons-nous le luxe de cette petite incartade et n'y revenons plus ! Aux toutes dernières nouvelles donc : la Palme échapperait à Jacques Audiard tout comme le Prix d'interprétation masculine. "Un prophète " obtiendrait alors le Grand Prix...Quant à Brillante Mendoza,on vient de lui demanderde revenir à Cannes, ce qui, en règle générale, signifie qu'il montera sur scène ce soir... Mais pour recevoir quoi ? Mystère pour l'instant. A suivre...Et à prendre avec une palme, non mais, avec des pincettes, oui !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.