la nsa serait en mesure de surveiller 75% du trafic internet aux états-unis
la nsa serait en mesure de surveiller 75% du trafic internet aux états-unis © reuters

C'est une décision qui pourrait remettre en cause une pratique très répandue sur Internet : le visionnage de film en "streaming". Des professionnels du cinéma viennent d'obtenir le blocage de plusieurs sites.

Un réseau bien connu est visé : Allostreaming". Le tribunal de grande instance de Paris estime que les professionnels du cinéma ont suffisamment démontré que ce réseau était "entièrement dédié ou quasiment dédié à la représentation d'oeuvres audiovisuelle" en portant atteinte aux droits d'auteur.

Les explications d'Hélène Chevalier

Ce qui va se passer

Fin 2011, plusieurs associations de producteurs de cinéma avaient lancé cette vaste offensive judiciaire contre le piratage sur internet. Après de nombreuses péripéties, le tribunal a donc tranché. Le jugement ordonne aux fournisseurs d'accès Orange, Bouygues Télécom,Numéricable, Free, SFR et Darty Télécom de "mettre en oeuvre et/ou faire mettre en oeuvre (...) toutes mesures propres à empêcher, à partir du territoire français (...) l'accès par tout moyen efficace et notamment par le blocage" detoute une série de sites comme Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream et Dpstream et leurs déclinaisons.

Aux moteurs de recherche de Google, Microsoft, Yahoo! etOrange, le tribunal ordonne de "prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d'empêcher sur leurs services l'apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l'une des pages" de ces sites.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.