Saint Malo
Saint Malo © Domaine Public

À Saint-Malo, chaque année près de dix mille personnes se pressent pendant les trois jours de Pentecôte pour assister à trois cents rencontres, une centaine de projections de films, des spectacles et des expositions dans vingt-six lieux différents de la ville.

Cette année, les thématiques sont : la France plurielle, Dire le monde : l’imaginaire, l’Histoire à l’épreuve de la fiction ,le Temps des migrations et l'Urgence du romanesque.

Étonnants Voyageurs a vingt-cinq ans. Mais quel est ce festival ? Comment est-il né et qu'a-t-il vécu ? Autoportrait, sous la plume de Colette Ducarre.

J’ai le monde en bandoulière

Étonnante aventure que la mienne ! Fruit de la rencontre de bretons inspirés et amoureux de la littérature, je rends grâce à mon père nourricier, Michel le Bris, qui, inspiré par Baudelaire , a déniché mon nom et a scellé mon destin avec cette formule «Pour une littérature voyageuse, aventureuse, soucieuse de dire le monde ».

Mes harmoniques

En 1990, personne ne misait sur ma réussite mais c’était sans compter sur la ténacité et l’énergie de l’équipe : Christian Rolland, Maette Chantrel, Jean-Louis Simonneaux ou encore Yvon Le Men, pour ne citer qu’eux. Original, je fus - et demeure - car ouvert au monde entier. Éclectique car, plus qu’un banal salon littéraire, je « déploie toutes mes harmoniques » comme l’écrit si bien Michel dans son autobiographie : j’offre des rencontres, des débats, des lectures, des films, des expositions… dédiés aux voyages, aux voyageurs, aux aventuriers… Cet éventail d’évènements est le fruit d’un travail harassant qui a bien failli coûter la vie à mon cher père. Fort heureusement, Hermès et Mercure le protégeaient…

Michel Lebris
Michel Lebris © Etonnants voyageurs 2014

Richesses du brassage

Que de monde j'ai vu passer chaque année ! Des écrivains bien sûr, mais aussi des cinéastes, photographes et autres dessinateurs : de Nicolas Bouvier à Ella Maillart, de Gilles Lapouge à Jacques Lacarrière, de Derek Walcott à Pavel Lounguine, et tant d’autres qui, au fil des rencontres, ont brassé des idées comme le grand retour de l’aventure (1991), Cap au nord (2001), Villes-mondes et cultures urbaines (2011)… J’explore ainsi toutes les littératures du monde qui collent à l’esprit du temps. C’est ainsi qu’en 2006, je fus délocalisé à Bamako (Mali), à Port-au-Prince (Haïti) en 2007 et à Haïfa (Israël) en 2008.

Le sommeil de l’aventurier

Je n’oublie pas les enfants avecun concours de nouvelles sous l’égide, cette année, de l’écrivain Christian Grenier qui succède à François Place. Je lance aussi un Défi Presse aux collégiens de la région qui doivent proposer une adaptation collective d’une œuvre romanesque (en 2015, c’est le roman noir). Je réserve aux plus jeunes un espace gratuit, animé par des auteurs et illustrateurs talentueux, où ils pourront « graffouiller » mais aussi s’initier à la calligraphie chinoise ou arabe. Pour plus de 700 lycéens et apprentis, rendez-vous est pris le 22 mai afin qu’ils présentent leurs créations : un carnet de bord en lien avec un thriller choisi dans leur programme scolaire.« Fidèle à ce que je suis » comme l’écrit si bien Michel Le Bris dans son éditorial 2015, je serai, embrassant spirituellement ceux et celles qui «disent l’inconnu qui vient ».

ALLER PLUS LOIN |

Rencontre avec Paolo Rumiz, prix Nicolas Bouvier 2015, invité d'Etonnants Voyageurs >

Dan O'Brien, invité d'Etonnants Voyageurs, pour Wild Idea >

Avec la Bibliothèque de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.