Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général, et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager

JR et Agnès Varda
JR et Agnès Varda © Le Pacte

Agnès a choisi le cinéma.

JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air.

Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, de tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR.

Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés, et parfois affichés.

Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant de leurs différences.

Jeannine Carpentier - Bruay-la-Buissière, Pas-de-Calais (62)
Jeannine Carpentier - Bruay-la-Buissière, Pas-de-Calais (62) © Le Pacte

Je suis la seule survivante du coron, ici ! J’ai dit que je partirai la dernière

  • JR : Et dans le Nord aussi, on a entendu des paroles fortes.
  • AV : Aujourd’hui, il n’y a plus de mines, mais on a rencontré une femme, la dernière habitante d’une rue de coron. Elle a parlé de son père mineur, et des anciens mineurs nous ont dit des choses très belles sur un monde qu’on n’a pas connu. C’était intéressant de voir qu’ils en parlaient avec une telle force. Cette femme, Jeannine, nous a émus.
C’est dans le camion de JR qu’Agnès Varda et JR ont voyagé en France de village en village, de visage en visage
C’est dans le camion de JR qu’Agnès Varda et JR ont voyagé en France de village en village, de visage en visage © Le Pacte

Le film sera sur les écrans le 28 juin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.