Absence de scénario, un film qui se tient sur une surexploitation du jeu de mots, un registre bas de gamme, médiocre, accablant, horripilant... Les critiques ciné du Masque et la Plume ont détesté “Un Homme pressé” d'Hervé Mimran (réalisateur de “Tout ce qui brille”) et sont désolés pour la carrière de Luchini...

Fabrice Luchini, dans le rôle d'un homme d'affaire victime d'un AVC, dans "Un Homme pressé" (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018)
Fabrice Luchini, dans le rôle d'un homme d'affaire victime d'un AVC, dans "Un Homme pressé" (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018) © Gaumont Distribution

Le résumé du film d'Hervé Mimran par Jérôme Garcin

Un Homme pressé, d’Hervé Mimran, avec Fabrice Luchini dans le rôle d’Alain, un homme d’affaires pressé qui ne pense qu’à son travail. Jusqu’au jour où il est victime d'un AVC dont les effets sont de graves troubles de la mémoire et de la parole. Sa rééducation, il l’a doit à une jeune orthophoniste, Jeanne (Leïla Bekhti). Un film inspiré de J'étais un homme pressé : AVC, un grand patron témoigne, le livre dans lequel Christian Streiff, l’ancien PDG d'Airbus et de PSA, raconte son accident de santé puis sa lente reconstruction mentale et physique. 

Sophie Avon dénonce une surexploitation du jeu de mots...

Ce film est assez pitoyable et assez médiocre...

Je n'ai rien contre le loufoque dans la maladie mais là, il y a une surexploitation du jeu de mots et ce, toujours dans un registre très bas de gamme. Cette systématisation du jeu de mot fini par être horripilant.

Fabrice Luchini, dans le rôle d'un homme d'affaire victime d'un AVC, dans "Un Homme pressé" (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018)
Fabrice Luchini, dans le rôle d'un homme d'affaire victime d'un AVC, dans "Un Homme pressé" (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018) / Gaumont Distribution

Jean-Marc Lalanne est désolé pour la carrière de Fabrice Luchini...

C'est triste car Fabrice Luchini est un acteur génial, il a commencé sa carrière en jouant de grands rôles dans de grands films...

Ici, le fait de lui faire dire des gros mots par accident, comme seul ressort comique qui puisse tenir tout un film... C'est vraiment accablant.

On est désolé pour Fabrice Luchini... Je ne sais pas si ça tient à ses choix ou si c'est le cinéma français contemporain qui est incapable de lui offrir de beaux rôles... Mais il n'arrive pas à trouver des rôles qui puissent lui permettre de déployer sa très grande science dramatique.

Le scénario est d'une faiblesse inouïe. L'intrigue secondaire sur la thérapeute aussi. Il n'y a aucune idée pour faire rebondir cette histoire... L'idée de l'homme odieux qui s'humanise grâce à un traumatisme, c'est tout de même très médiocre.

Fabrice Luchini "tue le film" pour Pierre Murat

Le grand paradoxe, c'est que sans Fabrice Luchini ce film n'aurait pas existé car le metteur en scène a avoué avoir réécrit le rôle pour lui, quand il l'a accepté. Et en même temps peut-être qu'avec un acteur moins habile, moins génial que Luchini, le film aurait été plus émouvant et plus sincère...

Qu'il soit bon ou mauvais dans son jeu, Fabrice Luchini est toujours écrasant. Mais là en plus on sent qu'il est tellement content d'en rajouter... Il jubile. Si bien que l'émotion s'arrête net et on ne voit qu'un acteur qui finit par tuer le film.

 Fabrice Luchini et Leïla Bekhti, dans "Un Homme pressé" sur un homme d'affaires victime d'un AVC (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018)
Fabrice Luchini et Leïla Bekhti, dans "Un Homme pressé" sur un homme d'affaires victime d'un AVC (film d'Hervé Mimran, sortie le 07 novembre 2018) / Gaumont Distribution

Un film "écrit avec les pieds" pour Xavier Leherpeur

On dit souvent que les critiques de cinéma n'aiment pas la comédie mais j'ai l'impression que certains réalisateurs l'aiment encore moins !

Il aurait mieux fait de ne pas réécrire le film pour Fabrice Luchini... Car il joue tout seul !

Le film est rance dans sa manière de regarder le monde. C'est écrit avec les pieds. C'est monté n'importe comment...

Écoutez 

🎧  Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du “Masque et la Plume” :

6 min

"Un homme pressé" - les critiques du Masque et la Plume

🎧 L'intégrale du "Le Masque et la Plume" juste ici

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du "Le Masque et la Plume" sont à retrouver ici !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.