"Deux fils" est le premier film de l’acteur Félix Moati, avec au casting Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Mathieu Capella et Anaïs Demoustier. Retrouvez ici les critiques du "Masque & la Plume".

"Deux fils" de Félix Moati est sorti le 13 février 2019
"Deux fils" de Félix Moati est sorti le 13 février 2019 © Nord Ouest Films

Le film résumé par Jérôme Garcin

Un film qui commence dans un magasin de pompes funèbres où Joseph (Benoît Poelvoorde), un médecin déprimé, essaie le cercueil où il va coucher son frère, qui vient de mourir. Joseph décide de troquer le stéthoscope pour la plume. Il se croit écrivain et va même donner, dans une librairie, une lecture publique pathétique. Joseph a deux fils, aussi mégalomanes que lui. L’aîné, Joachim (Vincent Lacoste), étudie la psychiatrie et se répète qu’il sera bientôt « le plus grand psychanalyste du monde ». Et le cadet, Ivan (Mathieu Capella, petit prodige de 13 ans), s’initie en même temps au mysticisme et à l’érotisme – il drague en lisant L’Ancien Testament. Les trois sont pareillement ridicules et touchants. 

Un éloge woodyallénien du clan familial, sur un scénario coécrit par Florence Seyvos, la romancière du Garçon inclassable.

Danièle Heymann a été touchée

DH : C'est totalement touchant. Un film de résilience, d'empathie pour les cabossés. C'est, sur les liens familiaux, d'une justesse ! 

C'est joué de façon totalement subtil. On est dans cette famille, on se dit "ça ne va pas fort, houlala", le cadet qui commence à boire, et puis tout le monde picole un peu, et puis tout le monde va mal, et puis tout le monde va mieux… et puis on y croit, on est avec eux

C'est un premier film qui est exactement comme ce qu'on peut souhaiter de mieux à un premier film d'un Moati de 28 ans.

Pierre Murat est moins enthousiaste

PM : Je trouve que le personnage de Poelvoorde est formidable, splendide vraiment. Il est touchant, émouvant, drôle, il rate tout… On dit qu'il voudrait être Tosltoï, il ne l'est pas. La confession qu'il fait devant ses fils une nuit est bouleversante et, là, presque tchekhovienne.

En revanche, les deux fils, je ne suis pas du tout convaincu. C'est très sur- écrit. Je n'y crois pas du tout. Lacoste commence à m'embêter beaucoup. 

On n'a pas de conseils à donner au cinéaste, mais peut-être, si le réalisateur pouvait voir d'autres films que ceux qu'il voit pour apprendre qu'on peut ne pas filmer caméra à l'épaule et agiter sa caméra pour susciter le trouble…  

Vincent Lacoste et Mathieu Capella
Vincent Lacoste et Mathieu Capella / Victor Moati

Charlotte Lipinska a aimé mais…

CL : C'est un premier film extrêmement prometteur et effectivement très sensible, très attachant, très juste. Beaucoup de charme. Il y a une attention à chaque personnage et quelque chose de très touchant dans cette solidarité familiale.

Maintenant, je trouve qu'il y a quand même des trous d'air dans le scénario assez dingues, et qui ne sont pas du tout comblés par la belle musique de Limousine qu'on entend un peu du début à la fin. Donc au bout d'un moment, pour moi, c'est un gentil ennui qui s'est installé. Je trouve que le film manque un peu d'enjeu, de nerf, et encore une fois, Vincent Lacoste aussi bien soit-il on l'a vu 15 fois dans ce registre-là ça commence à nous gonfler un peu.

Xavier Leherpeur a beaucoup aimé ce premier film

XL : J'aime beaucoup le film, je le trouve très jazzy, très urbain, très dans la rupture, dans le délié. Donc déjà la forme me convainc vraiment. 

Félix Moati raconte un triangle familial (la mère n'est jamais là) mais il a le bon goût d'avoir un vrai regard, qui est celui du dernier, Ivan, qui voit ses deux modèles, son père et son frère, s'effondrer devant ses yeux. Le père qui a décidé de tout arrêter pour devenir un écrivain qu'il ne sera jamais et le frère qui ne passe toujours pas sa thèse en psychiatrie, et qui a beau être sûr de son avenir… Et ce gamin essaie de compenser par le mysticisme et par la drague. Il est autonome et en même temps il est désespéré de voir que les deux "hommes de sa vie" ne sont plus du tout à la hauteur de ses espoirs.

Je trouve le film très fin et très intelligent là-dessus. Il y a des creux, il y a des béances, mais elles font partie aussi de la vie du film.

Réunion familiale en librairie
Réunion familiale en librairie / Nord Ouest Films / Victor Moati

Aller plus loin

Le film de Félix Moati est dans les salles depuis le 13 février 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques échangées à propos du film sur le plateau du Masque et la Plume... 

4 min

"Deux fils" de Félix Moati : les critiques du "Masque & la Plume"

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Anaïs Demoustier, Mathieu Capella et Vincent Lacoste dans "Deux fils" de Félix Moati
Anaïs Demoustier, Mathieu Capella et Vincent Lacoste dans "Deux fils" de Félix Moati / Nord Ouest Films
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.