Le Festival du Cinéma Américain de Deauville continue d’explorer à travers la société américaine la vie des héros qui nous inspirent ou qui nous ressemblent. La compétition, les premières, les documentaires, montrent à l’évidence des héros fatigués, démotivés, mais curieux de comprendre ce qu’ils vivent et cherchant dans l’épreuve l’affrontement nécessaire avec eux-mêmes. [...] La compétition cherchera dans les racines de la ruralité américaine le sens à donner à l’existence, montrant que les pieds dans la boue valent thérapie.

La thématique des héros décelée dans la sélection, aurait pu être l’inspiratrice du choix de Vincent Lindon comme président du jury , [...]C’est la première fois qu’un acteur dirigera ce jury, de même, pour la première fois, une actrice dirigera le jury révélation Cartier, Valérie Donzelli.

France Inter au festival le dimanche 8 septembre de 11h à 12 h, On va déguster, François Régis Gaudry.

Le festival vous propose les rencontres, le Film Corner, les masterclasses, le prix littéraire, le prix Michel d’Ornano, les Nuits Américaines… Le cinéma, c’est mieux quand on en parle. ..

la Compétition du Festival du Cinéma Américain de Deauville proposera une sélection de 12 longs métrages

  • A SINGLE SHOT de David M. Rosenthal- ALL IS LOST de J.C. Chandor- BLUE RUIN de Jeremy Saulnier- BREATHE IN de Drake Doremus- FRUITVALE STATION de Ryan Coogler- AIN’T THEM BODIES SAINTS de David Lowery (LES AMANTS DU TEXAS)- LILY de Matt Creed- SWEETWATER de Logan & Noah Miller (SHÉRIF JACKSON)- SHORT TERM 12 de Destin Cretton- STAND CLEAR OF THE CLOSING DOORS de Sam Fleischner- THE RETRIEVAL de Chris Eska- WE ARE WHAT WE ARE de Jim Mickle

Les masterclasses

Ces conférences auront lieu au CID de Deauville, Salle Lexington.- le samedi 31 août Dans le cadre de la présentation de son nouveau film Ma vie avec Liberace , le réalisateur Steven Soderbergh donne une Leçon de cinéma, animée par le réalisateur & scénariste Nicolas Saada (Espion(s), 2009). Steven Soderbergh succède ainsi à Darren Aronofsky, Neil LaBute, James Foley, Edward Burns, Scott McGehee, David Siegel, Jonathan Nossiter, Charlie Kaufman, Andy Garcia, Terry Gilliam, Roger Avary et William Friedkin l’année dernière.- le Jeudi 5 septembre Le Festival est heureux de vous inviter à la masterclass exceptionnelle animée par Christopher Vogler autour de l’analyse filmique des Bêtes du sud sauvages de Benh Zeitin , Grand Prix du Festival l’an dernier.

Le Prix Michel d’Ornano

Ce prix récompense un premier film français. Il est attribué à 'Les garçons et Guillaume, à table !' écrit et réalisé par Guillaume Gallienne. Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant: « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant: « Je t’embrasse ma chérie »; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.Le film sera présenté en avant-première le 7 septembre.

Hommages

La volonté réitérée d’affirmer l’importance, dans l’histoire, du patrimoine cinématographique américain, a conduit Deauville à rendre chaque année un hommage à une « légende » venue nous honorer, ou ayant contribué à élever le cinéma.Cette année c'est Danny Kaye qui est honoré. Un scénariste à Hollywood a un jour déclaré : « Si Danny Kaye n'existait pas, personne n'aurait pu l'inventer. Un tel personnage aurait défié toute crédibilité. »À l’occasion de cet hommage, une sélection de trois films sera présentée.Plusieurs hommages sont rendus, notamment à la productrice Gale Anne Hurd, à la comédienne Cate Blanchett, à l'acteur réalisateur Nicolas Cage et au comédien John Travolta.

Les salles de projection

C.I.D / Auditorium Michel d’Ornano / 1 497 places - 1 avenue Lucien Barrière C.I.D / Salle Lexington / 220 places - Pour les masterclasses uniquement - Entrée libre - Accréditations et Pass Festival prioritairesCinéma du Casino / 460 places - Rue Edmond Blanc Morny Club / 271 places - 23 rue du Général de Gaulle

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.