Le 21ème FICA – Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul(du 10 au 17 février 2015) entre dans sa troisième décennie. Fondé en 1995, attirant 30 000 spectateurs et proposant 90 films, il est le plus ancien, le plus populaire et le plus important des festivals de cinéma d’auteurs asiatiques en Europe, actuellement le seul de sa spécificité en France.

L’équipe du FICA, composée essentiellement de bénévoles, vous invite à un voyage fait d’émotions, de découvertes, d’hommages, de célébrations, de regards, de fidélité, de partage.

Emotions.

Le thème « Tenir en haleine » illustre le souffle impulsé à l’aube de la troisième décennie du FICA de Vesoul. Il permet de prendre le pouls vibrant des cinématographies asiatiques du Proche à l’Extrême-Orient : de la Turquie au Japon, d’Israël à la Corée, en passant par l’Iran, l’Inde, la Chine, Hong Kong et la Thaïlande.

Nous avons évité de réduire cette section thématique aux seuls films policiers, d’espionnage ou de sabre. Les thrillers ne sont pas seulement ce qu’on pourrait cataloguer comme films de genre, ils peuvent aborder des thèmes politiques ou refléter la réalité sociale.

Vesoul sera une nouvelle fois le cœur battant des Cinémas d’Asie , au centre de la trépidante modernité.

Découverte.

Les sections compétitives longs-métrages de fiction et films documentaires dessinent les Visages des Cinémas d’Asie Contemporains. 17 films inédits en France, présentés en premières française, européenne ou internationale, concourent pour le Cyclo d’or et les prix décernés par 7 Jurys (International, Netpac, Guimet, INALCO, Presse, Lycéens, Jeunes) et par le public.

Hommage.Wu Tianming , « père » de la cinquième génération des réalisateurs chinois, est décédé au printemps 2014. Le FICA lui avait remis un Cyclo d’or d’honneur pour l’ensemble de son œuvre, en 2007, lors de la rétrospective présentant l’intégrale de ses films. Le FICA se devait de saluer sa mémoire en présentant son dernier film, « Song ofthe Phoenix » , et « Full Circle » , son dernier rôle en tant qu’acteur, tous deux inédits en France.

Célébration.

Le « Regard sur le cinéma chinois » clôturera la Saison Culturelle France-Chine 50 : 50 ans d’amitiés franco-chinoises, mise en place par l’Institut Français. Cette rétrospective de 36 films chinois sera la plus importante en France organisée dans le cadre de ces célébrations. Elle s’inscrit dans la mission même du FICA de Vesoul d’être, depuis l’origine, une tribune de libre expression pour les réalisateurs Chinois. Au programme, des films clés de l’histoire du cinéma chinois (1959-2014), présentant des cinéastes des troisième, quatrième, cinquième et sixième génération. Un Cyclo d’or d’honneur sera remis, à la soirée d’ouverture, à Wang Chao, président du jury international.

Regard.

Depuis 21 ans, le FICA observe l’évolution du cinéma iranien . Il rend hommage à une société de production courageuse,Iranian Independents avec six de leurs films produits au cours des quatre dernières années, inédits en France. Cette société offre au cinéma iranien indépendant l’occasion de vibrer sur les écrans du monde.

Fidélité.

Francophonie d’Asie: Laos-Cambodge-Vietnam, trois pays avec qui la France a des liens historiques. Depuis l’origine du FICA, le Vietnam est présent, le Cambodge a été l’objet d’une rétrospective donnant naissance à une coproduction avec le Centre Bophana (« Where I go » de Kavich Neang). Nous poursuivons l’exploration de ces cinématographies en y associant une rétrospective de films laotiens, montrés pour la première fois à l’international !

Partage.

Faire découvrir des images venues d’ailleurs, tant aux jeunes, par le biais de programmes Jeune Public et Japanimation, qu’à la totalité des festivaliers de 3 à 103 ans, est l’un des buts du FICA.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.