Wei or die est un film interactif sorti sur le web ce 28 octobre. Montré dans le cadre de la sélection du Smart Fip@, il a remporté le Fipa d'or de cette catégori.

Cette fiction interactive coproduite par France Télévisions, Résistance Films et Cinétévé et réalisée par Simon Bouisson confirme ainsi son succès d'audience (500 000 visites en moins de 3 mois).

Cette plongée furieuse dans un week-end d'intégration d'une grande école, réalisée par Simon Bouisson, permet au spectateur de sélectionner les images pour comprendre l'intrigue . L'expérience est produite par France TélévisionsNouvelles Ecritures ,Résistance filmsetCinétévé .

Regardez Wei or die >

Les rituels de bizutage

Dans Wei or die, on suit les étudiants d'une grande école lors de ce rituel week-end d'intégration, passage obligé, lors duquel les "2e année" bizutent les nouveaux arrivants. On peut voir des images filmées par les jeunes eux-mêmes de ce type de rencontres sur Youtube mais elles sont bien sûr fermées à toute personne extérieure.

Avec de très jeunes comédiens, Simon Bouisson a reconstitué ces ambiances. Entre fêtes, jeux, drogue, sexe, les scènes du films regorgent de délires. Mais tout cela semble normal aux yeux des participants, tous munis de moyens de filmer. On voit les jeunes passant d'une humiliation à une conversation des plus banales en un quart de seconde.

Autant de montages que de spectateurs, mais une seule histoire

Pour comprendre pourquoi un corps flotte dans la rivière, toutes les images filmées par les étudiants sont mises à la disposition du spectateur; du téléphone portable de l'un à la caméra de l'autre. C'est comme un cluedo , chaque image délivre un indice ou une fausse piste. On a intérêt à voir le plus de séquences possibes.Simon Bouisson, le réalisateur rappelle que labaseline du film est"Irez-vous aussi loin qu'eux ?" . Il incite les spectateurs à un jeu de voyeur, puisque pour comprendre l'intrigue, il faut aller d'une séquence à l'autre, essayer de savoir qui filmait quoi exactement et tels les gendarmes qui interviennent sur les lieux, il faut tout éplucher. Chaque séquence est assez frustrante pour qu'on ait envie d'aller plus loin.

Le film est conçu de telle façon que, quels que soient les choix, on aura le fil de l'histoire, avec tous ses ressorts. Ça marche, parce que c'est fluide, et que l'on passe d'un clic à l'autre avec une fluidité parfaite.

Cette expérience interactive est parfaitement pensée et maîtrisée par son réalisateur , il laisse le choix d'un montage possible pour chaque visiteur de l'expérience, mais il n'y a qu'une seule histoire, celle qu'il a choisi de raconter.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.