46e édition du Festival du cinéma américain de Deauville du 4 au 13 septembre 2020

Festival du cinéma américain de Deauville
Festival du cinéma américain de Deauville © Olivier Vigerie

France Inter, 1ère radio de France avec ses 7 millions d’auditeurs quotidiens, sa matinale la plus écoutée de France et ses 47 millions de podcasts mensuels, assume pleinement sa mission de chaîne généraliste du service public en fédérant un public toujours plus nombreux, dans un 

Toute l’année, France Inter soutient le cinéma et va à la rencontre des plus grandes manifestations cinématographiques. C’est donc tout naturellement que la chaîne accompagne cette année encore le Festival du cinéma américain, qui se tiendra du 4 au 13 septembre prochains dans un contexte bien particulier, avec deux rendez-vous d’antenne depuis l’hôtel Barrière Le Normandy Deauville :

  • vendredi 4 septembre 2020 à 16h – Popopop / Antoine de Caunes et Charline Roux
  • samedi 5 septembre 2020 à 10h – On aura tout vu / Laurent Delmas et Christine Masson

►►► Vanessa Paradis Présidente du jury

Vanessa PARADIS
Vanessa PARADIS / Marcel Hartmann H&K - OK PALINDROME

Il y avait  1001 raisons de convier Vanessa Paradis à présider le jury du 46e Festival du cinéma américain de Deauville : son ascension aussi précoce que durable, ses terrains d’expression variés - la chanson, le cinéma, la mode – son parcours de femme généreuse, responsable et engagée, sa carrière internationale aux multiples facettes... Son talent et sa notoriété séduisent  tous les publics y compris au-delà de nos frontières. Mais c’est avant tout une artiste atypique et audacieuse que nous avons voulu honorer.

►►► Les films en compétition

  • FIRST COW de Kelly Reichardt
  • GIANTS BEING LONELY de Grear Patterson-1er film
  • HOLLER de Nicole Riegel -1er film
  • KAJILLIONAIRE de Miranda July -sortie le 30 septembre
  • LORELEI de Sabrina Doyle -1er film
  • LAST WORDS de Jonathan Nossiter -sortie le 21 octobre
  • LOVE IS LOVE IS LOVE d‘Eleanor Coppola
  • MINARI de Lee Isaac Chung
  • SHIVA BABY d’Emma Seligman -1er film
  • SOPHIE JONES de Jessie Barr -1er film
  • SOUND OF METAL de Darius Marder -1er film
  • THE ASSISTANT de Kitty Green -1er film
  • THE VIOLENT HEART de Kerem Sanga
  • UNCLE FRANK de Alan Ball -2e film

►►► Hommage à Kirk Douglas

Deauville, depuis 45 ans, écrit chaque année l’histoire du cinéma au présent en dévoilant le meilleur du cinéma contemporain. Chaque année aussi, il se penche vers son passé et pour redécouvrir l’une des plus grandes histoires du 7e art, celle d’Hollywood.

Cette année a vu disparaître l’un de ses géants, Kirk Douglas, à l’âge de 103 ans. Fidèle du festival, Kirk Douglas y est venu à deux reprises : en 1978 pour un hommage et en 1999, en compagnie de son amie de toujours Lauren Bacall, pour présenter Diamonds de John Asheret recevoir un Prix littéraire pour son livre « En  gravissant  la  montagne ».  Il  aurait  été  inconcevable  de  se  passer  de  son  souvenir  pour  cette 46e édition.  Flash-back  sur  l’œuvre  d’un  producteur,  d’un  réalisateur  et  d’un  écrivain  majeur  mais  surtout d’un immense comédien oscarisé, dont la carrière marque toute la deuxième partie du 20e siècle, un acteur dont le talent, le courage et le goût du risque inspireront à jamais le respect.

►►► L’Amérique au scalpel

Le Prix du Festival de Deauville est remis chaque année à un cinéaste qui a franchi l’Atlantique pour réaliser un film aux Etats-Unis, matérialisant ainsi un pont franco-américain issu d’une longue tradition artistique.

Après Jacques Audiard (Les Frères Sisters), Olivier Assayas (Cuban Network),c’est Barbet Schroeder qui sera honoré pour cette 46e édition, non pas pour un film, mais pour l’ensemble de son œuvre américaine. La simple évocation de son nom fait surgir des images mythiques de la Nouvelle vague et des jeunes turcs des « Cahiers du cinéma ». Mais c’est aussi bien sûr aussi aux Films du Losange que l’on songe, société de production qu’il créé à 20 ans à peine pour produire les films d’Eric Rohmer et qui continue d’éclairer le paysage de la cinéphilie française aujourd’hui.

►►► Le Festival du cinéma américain invite le Festival de Cannes

A circonstances exceptionnelles, édition exceptionnelle : le Festival du cinéma américain invite cette année le Festival de Cannes, dans sa nature de dimension internationale. 10 films ont été ainsi sélectionnés parmi les 56 titres de la Sélection officielle du Festival de Cannes. 

Un moment intense pour faire vivre et palpiter le plus grand festival du monde à Deauville. Tous les publics pourront découvrir ces films sur grand écran, en présence de son délégué général Thierry Frémaux et de son président Pierre Lescure. 

Les films de Cannes irrigueront ainsi toutes les sections de cette édition 2020, conférant une teinte originale et cosmopolite à la programmation. 

De nombreuses équipes de films, pour une grande majorité française, seront présentes pour échanger avec le public. Pour les amoureux du  cinéma d'outre-Atlantique,  en  dehors  de  cette  sélection  cannoise,  le  festival proposera, comme à son habitude quelques 70 films américains. Et comme le dit Philippe Augier, Maire de Deauville, « Cette année, le festival de Deauville, c’est avant tout le rendez-vous du cinéma ».

Avec :

  • ADN de Maïwenn
  • AMMONITE de Francis Lee
  • DES HOMMES de Lucas Belvaux
  • LES DEUX ALFRED de Bruno Podalydès
  • A GOOD MAN de Marie-Castille Mention-Schaar
  • LAST WORDS de Jonathan Nossiter
  • PENINSULA de Yeon Sang-ho
  • ROUGE de Farid Bentoumi
  • SLALOM de Charlène Favier
  • TEDDY de Ludovic & Zoran Boukherma
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.