Pour Gare du Nord, webdoc en ligne le 2 septembre et film en salles le 5 septembre, Claire Simon s'est immergée dans la Gare du Nord, vécue comme une métaphore du réseau, et comme le réceptacle du monde globalisé. La Gare du Nord n'est pas qu'un lieu de transit, c'est aussi un centre commercial, une place publique, un lieu de rendez-vous, le miroir de tous les aspects de la mondialisation. La Gare du Nord, il n'est pas nécessaire d'en sortir pour voyager et prendre le poul du monde.

Gare du Nord, le webdoc

Dans le webdoc garedunord.net - une topographie émotive , Claire Simon donne la parole à ses habitants-acteurs-passagers-occupants-travailleurs. En faisant défiler les heures, en changeant d'étage, on rencontre les divers personnages qui font la Gare du Nord.

Garedunord.net - une topographie émotive , est un webdoc coproduit par Les films d'ici, Once Upon et France Télévisions Nouvelles Ecritures. Il reproduit l'espace de la Gare comme un scène de théâtre qui plonge sous la terre . On y entre différemment selon l'heure, comme dans la réalité, tout change en fonction du moment de la journée. De là un voyage dans le temps est également possible. Garedunord.net est un patchwork, abolissant toute linéarité, toute unité de style. On en ressort avec une impression d'avoir capté quelques instants, quelques paroles, sortis du bruit infernal de ce lieu monstrueux en ce qu'il est un ogre qui digère les 500 000 vies qui le traversent chaque jour. Plongé dans cette foule, chaque individu devient sourd et aveugle aux autres. Plongé dans le webdoc, on distingue enfin chaque histoire, devenue intelligible.

Gare du Nord au cinéma

Le 4 septembre les spectateurs pourront découvrir la fiction issue de ce travail documentaire, au cinéma. Pour la fiction, Claire Simon a imaginé une histoire d'amour subtile entre Malthide (Nicole Garcia) et Ismael (Reda Kateb). Ismael, qui joue le rôle d'un jeune sociologue menant un enquête est le fil rouge de ce film, celui par qui se dévoile la vie des uns et des autres. François Damiens , l'humoriste belge, y joue son propre rôle, mais dans cette gare, c'est sa fille fugueuse qu'il recherche.

Le projet de Claire Simon était de se fondre complètement dans ce lieu pour y tourner un documentaire pour la télé, Géographie Humaine , le webdoc et la fiction. Un projet global décliné de différentes manières, avec des acteurs non professionnels recrutés sur place pour la fiction.

Le webdoc lui apporte une liberté différente par rapport au cinéma

Au cinéma, on est complètement emporté et avalé par la Gare et les histoires qu'elle contient dans la fiction. Le scénario boite un peu sur la fin, mais c'est l'identité de la Gare qui reste en mémoire. Peu importe finalement ce qu'il advient de Mathilde et d'Ismael et de leur rencontre amoureuse. Les acteurs et leur talent servent un lieu, qui n'est pas un simple décor comme ce serait le cas dans n'importe quel film. **Nicole Garcia incarne Mathilde, qui tombe amoureuse d'un jeune étudiant, dans l'univers mouvementé de la gare**
**Reda Kateb qui incarne le jeune sociologue est frappé par les rencontres qu'il a faites dans la gare à l'occasion du tournage.**
Reda Kateb et Nicole Garcia
Reda Kateb et Nicole Garcia © Les films d'ici
[Gare du Nord, une géographie émotive > ](http://gare-du-nord.nouvelles-ecritures.francetv.fr/)
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.