Godard et Cannes c'est une longue et tumultueuse histoire. 17 fois ses films ont eu les honneurs de la Croisette, mais plus souvent dans des sections parallèles ou des séances spéciales qu'en compétition.

"Avec le Festival, j'irai jusqu'à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus."

Xavier Mauduit a choisi un film, Détective , mais surtout un événement vécu par Godard, bien malgré lui à Cannes

0'58

Godard_mauduit

Ce titre de Christian Montagnac dans l'Equipe du 15 mai 1985 est à l'image de ce qu'on pouvait lire dans la presse à l'époque.

"Les sifflets et les applaudissements qui ont accueilli la projection de presse de Détective font partie d'un rituel qui accompagne depuis vingt-cinq ans la carrière de Jean-Luc Godard. Détracteurs catégoriques et admirateurs inconditionnels forment deux pôles nécessaires l'un à l'autre pour figer le cinéaste confortablement dans son rôle de metteur en scène d'avant-garde et l'abriter de toute remise en question par lui-même ." Michel Ciment - Le Matin de Paris 11 mai 1985 "Détective : Un bon Jean-Luc Polar" Gérard Lefort - Libération 11 mai 1985 "Alors, le Godard ?" s'enquérait hier matin devant moi au sortir de la projection de presse une consoeur qui s'était levée trop tard... "Comme d'habitude", lui répondit son interlocuteur. On pourrait s'en tenir là. Tout est dit " Dominique Jamet - Le Qotidien de Paris 11 mai 1985 "Mélange de bouleversement dû à un de ces trop rares films qui me font encore croire dans l'avenir du cinéma et de la colère folle qui m'a prise en voyant ce filkm sifflé, rejeté, hué, honni, par la plus grande partie de la salle " Jean Roy - l'Humanité 11 mai 1985

"Johnny s'en tire. Godard s'étire... (en longueur) " André Lafargue - Le Parisien 11 mai 1985 "Détective déjoue le cours du Festival. Après le feu de paille des applaudissements, des agressions et des huées, Godard obsède la conscience de Cannes " Michel Cournot - Le Monde 16 mai 1985

Johnny a sorti son premier 45-tours le 14 mars 1960 et Jean-Luc A bout de souffle le 16. Si ça n'était pas déjà un signe. 25 ans plus tard, les voici donc, ensemble, à Cannes,

Godard_matin
Godard_matin ©

Pour lire ce très bel article de Maurice Achard paru dans le Matin de Paris le 11 mai 1985

◄◄◄ cliquez sur l'article

Godard et Cannes en 7 dates

1959  C'est à Cannes que Godard signe, sur un coin de nappe, sous les yeux de Truffaut et Chabrol, le contrat de production qui va lui permettre de démarrer le tournage d'A bout de souffle 1962  Il est en compétition... mais comme interprète dans Cléo de 5 à 7  de Varda1968  Il fait partie des cinéastes qui réclament l'arrêt du festival: "Je vous parle de solidarité avec les étudiants et les ouvriers, vous me parlez de travelling et de gros plan : vous êtes des cons ! "

Alain Delon sur les marches
Alain Delon sur les marches © Sipa

2014  Godard obtient sa seule et unique récompense cannoise, le Prix du jury pour Adieu au langage , prix qu'il partage avec Xavier Dolan. Après de nombreuses tergiversations, il ne fera pas le déplacement, mais enverra une lettre filmée à Gille Jacob et Thierry Frémaux.

►►► POUR ALLER + LOIN | > Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes"  Émissions cultes, pépites et grands moments. Téléchargez chaque jour des archives qui accompagnent et illustrent ce billet de blog

Les étoiles du cinéma - 2 émissions en direct du Festival présentées par André Asséo et Noelle Breham

Le téléphone sonne - présenté par Claude Guillaumin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.