Un film de Spike Jonzeavec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams, Rooney Mara et Olivia Wilde

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Le projet de HER a germé dans l'esprit de Spike Jonze il y a plusieurs années. "L'idée est née d'un article que j'ai lu sur Internet il y a une dizaine d'années", dit-il. "Cela parlait de la messagerie instantanée générés par intelligence artificielle. Je me suis connecté à ce système, et j'ai commencé par dire 'Bonjour' et une voix m'a répondu 'Bonjour'. Puis, 'Comment allez-vous ?', et la voix m'a répondu : 'Bien. Et vous ?' Nous avons discuté pendant un moment, et j'ai alors pris conscience que j'étais en train de parler à un ordinateur qui m'écoutait et qui me comprenait. Mais je me suis rendu compte que le système ne faisait que répéter ce qu'il avait entendu antérieurement, et qu'il n'était pas intelligent, mais qu'il s'agissait uniquement d'un logiciel sophistiqué. Cependant, c'était un point de départ stimulant. Et puis, j'ai eu l'idée d'un type qui noue une relation avec un dispositif de ce genre, mais qui est doté d'une véritable conscience, et je me suis demandé ce qui pourrait se passer s'il en tombait amoureux".

Joaquin Phoenix
Joaquin Phoenix © / Wild Bunch
Ce sont là les questions qui se posent lorsque Theodore acquiert un logiciel informatique révolutionnaire et… qu'il fait la connaissance de Samantha. Une fois le programme lancé, la nature de ses relations avec Theodore évolue rapidement. Comme l'indique le réalisateur, "elle est d'abord son assistante, puis son amie et confidente, et bien plus encore..."Samantha, c'est donc Scarlett Johansson. Et on ne la voit jamais. Le défi pour l'actrice était donc de lui donner corps. "Samantha est un personnage aux multiples facettes", commente le réalisateur. "Elle est à la fois candide, futée, intelligente, posée, sexy et mystérieuse, tout en affirmant de vraies émotions – et c'est ce qu'on ressent grâce à Scarlett"."Cela s'est passé très naturellement", confirme la comédienne. "Parfois, j'enregistrais avec Joaquin, et parfois encore avec Spike, mais il fallait toujours conserver une certaine spontanéité dans la manière de dévoiler peu à peu le personnage et sa relation avec Theodore"."On était tous déterminés à rendre cette relation intime et bien réelle", ajoute Phoenix, qui remarque que l'atmosphère sur le plateau, beaucoup plus calme que d'habitude, permettait aux comédiens de rester concentrés. "Qu'il s'agisse du scénario, de ma collaboration avec Scarlett ou du climat sur le tournage, tout était nouveau pour moi. J'en garde un formidable souvenir".
Spike Jonze, Rooney Mara et Joaquin Phoenix
Spike Jonze, Rooney Mara et Joaquin Phoenix © / Wild Bunch
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.