Hitchcock
Hitchcock © Radio France

de Sacha Gervasiavec Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Danny Huston, Toni Collette, Michael Stuhlbarg, Jessica Biel et James d'Arcy Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

Je vous demande la permission de citer le nom des quatre personnes qui m’ont apporté le plus d’affection, de reconnaissance, d’encouragement et de collaboration constante. La première est une monteuse, la seconde une scénariste, la troisième est la mère de ma fille Pat, et la quatrième fait des miracles en cuisine. Elles ont un seul nom : Alma Reville. Alfred Hitchcock

A l'origine du film, un livre de Stephen Rebello, publié en 1990, qui dépeint les coulisses de la production de Psychose , avec son lot de rebondissements : la fascination d’Hitchcock pour Ed Gein, l’assassin dont le film s’inspire; le travail d’adaptation du roman de Robert Bloch; le casting de Janet Leigh et Anthony Perkins; la scène du meurtre sous la douche, source d’inspiration de bien des films; enfin ensuite. Tout cela est arrivé non seulement grâce à la volonté d’Hitchcock mais aussi grâce à la contribution significative d’Alma.

A la réalisation de ce Hitchcock : Sacha Gervasi. A priori, le choix d’un tel réalisateur pour s'attaquer au "maître du suspense" peut sembler inhabituel. Journaliste de formation puis scénariste du Terminal de Steven Spielberg, Sacha Gervasi a été salué pour Anvil ! , un documentaire amusant, tapageur et doux-amer sur un groupe de Metal qui refuse d’abandonner ses rêves de gloire.Le réalisateur a pris son sujet à bras le corps et fait de nombreuse rechercheq qui l’ont amené à penser que 1959 avait été une date clé : "Je crois qu’Hitchcock était prêt à se mettre en danger. Il ne voulait pas refaire éternellement des films du genre deLa Mort Aux Trousses , ceux qu’il appelait les "films qui jouent sur du velours", c'est-à-dire des œuvres romantiques et luxueuses avec des stars flamboyantes. Il voulait se sentir à nouveau vivant et c’est ce qui l’a conduit à tourner Psychose."De son côté, Alma rencontrait des soucis différents : "Dans l’histoire, on fait connaissance avec une femme qui se sent un peu sous-estimée par son mari. L’obsession compulsive d’Hitchcock à vouloir faire son film contre vents et marées le rend égoïste. Au fil du récit, Alfred prend conscience de la chance qu’il a d’avoir rencontré Alma : elle est pour lui la partenaire idéale, celle qui le comprend le mieux et sur laquelle il peut compter, même s’il reste un homme abrupt et peu sentimental. À mon sens c’est ce qui rend leur histoire d’amour si puissante."

Helen Miren et Anthony Hopkins
Helen Miren et Anthony Hopkins © Twentieth Century Fox

Les comédiens

Anthony Hopkins \ Alfred Hitchcock "Je jouais vraiment sur le fil du rasoir. Il s’agissait d’offrir un éclairage sur la personnalité d'Hitchcock sans pour autant jouer les doublures. Je ne suis pas 'devenu’ Hitchcock, sinon cela m'aurait rendu fou ! On ne peut pas devenir quelqu'un d'autre que soi ; on cherche le juste équilibre pour ne pas sombrer dans la caricature.""La lecture du script m'a donné toutes les informations dont j'avais besoin. Ensuite, j'ai visionné plusieurs de ses films et des documentaires qui lui ont été consacrés, et les pièces du puzzle se sont peu à peu assemblées. Et de ce puzzle a émergé une personnalité fortement paradoxale. Hitchcock peut être sombre, perturbé, cruel et obsessionnel, mais c’est aussi un homme au grand cœur, chaleureux et astucieux. Tout cela est dans sa nature.""J'ai toujours été fasciné par Hitchcock. En 1960, je faisais mes débuts de comédien professionnel au théâtre à Manchester. J’aimais aller au cinéma et, un samedi soir d'octobre, j’ai vu Psychose , qui m’a valu ma plus grande trouille de spectateur. À ce jour, c'est peut-être le meilleur film que j'aie vu. Fenêtre sur cour et Psychose sont mes deux films préférés."

Helen Mirren \ Alma Reville Alma Reville était une passionnée de cinéma et une jeune monteuse promise au succès lorsqu'elle épousa Hitchcock en 1926. Pendant cinquante-quatre ans, elle fut son épouse, sa confidente et sa collaboratrice de l'ombre. L'une des anecdotes les plus connues à propos de leur collaboration privilégiée concerne justement Psychose : lors du montage de la scène du meurtre sous la douche, c'est Alma qui a repéré un léger battement de paupières de Janet Leigh, censée être morte ! Grâce à son œil aiguisé, le film a été remonté in extremis avant sa première. Ce n'est qu'après avoir lu la version définitive du scénario qu'Helen Mirren a accepté le rôle. "Je crois vraiment qu'à leur drôle de manière, anti glamour au possible, Alma et Hitchcock avaient tissé une relation incroyablement complice dans la vie, et ils auraient pu nous enseigner la recette d'un mariage réussi. L’une des clés de leur union est un sens de l'humour inébranlable. Alma était constamment en train de rire, certainement parce qu'elle trouvait Alfred hilarant. C'est l'une des choses qui les a soudés. Ils ont partagé le même goût de l'ironie et de l'humour noir – ce qui est aussi très anglais. J’ai également été captivée par la force et la confiance qui émanaient d’Alma. Les fans des films d’Hitchcock savent parfaitement qu’elle a contribué au processus créatif de certains chefs-d’œuvre de son époux. Je tenais à ce que cela se sente à l’écran et que les spectateurs voient une femme capable de travailler aux côtés d’un réalisateur aussi incroyable."

Scarlett Johansson et Anthony Hopkins
Scarlett Johansson et Anthony Hopkins © Twentieth Century Fox
Le film met en lumière, sans édulcorer ni schématiser la réalité, la réputation qu’avait Alfred Hitchcock de choisir un certain type de blondes électriques, de s’immiscer dans leur vie et leur esprit durant les tournages. Mais le film s’attache surtout à un aspect plus élémentaire : la loyauté sans faille du réalisateur envers une femme qui n’était pas blonde, Alma, et qui lui inspirait une toute autre forme d’obsession, celle de la création.
Scarlett Johansson
Scarlett Johansson © Twentieth Century Fox
Scarlett **Johansson** \\ Janet**Leigh** Janet Leigh, incarnée dans le film par Scarlett Johansson, fut la blonde choisie par Hitchcock pour _Psychose_ . Dans les années 50, Janet Leigh était l’une des actrices les plus convoitées d’Hollywood. Elle venait juste d’achever le tournage de _La Soif Du Mal_ , réalisé par Orson Welles, autre génie autoritaire. Le rôle de Marion Crane allait devenir le plus emblématique de sa carrière.L’équipe d’Hitchcock a voulu, pour ce rôle, une actrice capable de faire le lien entre le moderne et le classique. "Lors de ma préparation, explique Scarlett Johansson, j’ai pris conscience de la relation privilégiée qui unissait Janet Leigh à Hitchcock, une relation qui a cassé son image. Janet était mariée à Tony Curtis, elle avait trois enfants et ne correspondait donc pas vraiment à l’image de la blonde inaccessible. Elle n’était pas ‘disponible’, parce qu’elle était avant tout une épouse et une mère, mais elle avait ce côté sexy, drôle et assuré qui lui permettait d’avoir avec Hitchcock des rapports véritablement amicaux."
Jessica Biel
Jessica Biel © Twentieth Century Fox
Jessica **Biel** \\ Vera**Miles** Vera Miles est la blonde hitchcockienne par excellence. On prétend qu'Alfred Hitchcock était ensorcelé par l'actrice, au point qu’il l’avait choisie en 1957 pour le rôle principal de _Sueurs Froides_ , qui revint finalement à Kim Novak lorsque Vera Miles tomba enceinte. Deux ans plus tard, elle incarnait donc Lila Crane, sœur de Janet Leigh, dans _Psychose_ .C’est Jessica Biel qui a décroché le rôle après une audition : "Deux choses me motivaient : être aux côtés d’acteurs avec lesquels je rêvais de travailler et le fait que l’action du film se déroule à un moment singulier dans la vie d’Hitchcock. Vera Miles connaissait parfaitement la propension d’Hitchcock à se montrer autoritaire et dur envers ses comédiens, mais elle savait ce qu’elle faisait. Il a toujours imaginé des personnages féminins très torturés. Ses femmes étaient loin d’être parfaites ; elles étaient dysfonctionnelles, avaient des problèmes psychologiques, et certaines devenaient folles. En tant qu’actrice, c’est le genre de rôle dont vous rêvez et, au fil de sa carrière, Hitchcock n’a pas cessé d’en inventer." ### Le coin du cinéphile Hitchcock a réalisé _Psychose_ pour 800 000 $ et l’a tourné en 30 jours, en noir et blanc.Face au refus de la Paramount, le studio qui l’hébergeait, de cautionner un scénario aussi choquant, Hitchcock finança lui-même le film. Son agent Lew Wasserman réussit à faire signer à la Paramount un astucieux contrat de distribution: Hitchcock était propriétaire de 60% de Psychose. Son succès en salles a fait d’Alfred et Alma des multimillionnaires.Comme l’avait suggéré Herb Steinberg, alors directeur de la publicité à la Paramount, c’est Alma qui a conseillé à son mari de tourner _Psychose_ en noir et blanc afin de contourner la censure, pour la scène du meurtre sous la douche.Le film a connu deux soucis majeurs face à la censure : la scène d’ouverture où l’on voit Janet Leigh en soutien-gorge et une autre montrant des toilettes, ce qui n’avait jamais été vu dans un film hollywoodien.Ensuite, c’est la scène du meurtre de Janet Leigh qui suscita la polémique. Le montage était très rapide afin que le public ne puisse pas être certain de ce qu’il avait entrevu.
Sur le tournage
Sur le tournage © Twentieth Century Fox
### **Hors série les Inrocks : Hitchcock**
Hors série les Inrocks : Hitchcock
Hors série les Inrocks : Hitchcock © radio-france
**en vente à partir du 15 février** _Refaire Hitchcock, revoir Hitchcock, relire Hitchcock…_ __ "50 ans après la sortie en salle des Oiseaux, comment regarde-t-on aujourd’hui les films du cinéaste britannique ? A l'occasion de la sortie en salle du biopic Hitchcock, les Inrockuptibles lui dédie un hors-série à paraitre le 15 février. 100 pages qui se pencheront sur sa place dans l’histoire du cinéma et sur son héritage, mais également sur son œuvre et ses thèmes de prédilection. " Lorsque les membres de la Motion Picture Production Code Administration visionnèrent le film, trois sur cinq virent Janet Leigh nue et réclamèrent un nouveau montage. Hitchcock n’en fit rien et leur retourna le film inchangé : cette fois, les deux membres qui n’y avaient vu aucune nudité changèrent d’avis.Psychose engrangea au box-office 2,5 fois plus de recettes que La Mort Aux Trousses, plus gros succès d’Hitchcock jusque-là. Il fut nommé pour la cinquième et dernière fois à l’Oscar du meilleur réalisateur, mais repartit bredouille.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.