"Hostiles" est vrai western signé Scott Cooper avec Christian Bale dans le rôle du capitaine Blocker, grand tueur d’Indiens et grand lecteur de la "Guerre des Gaules" de Jules César qui doit ramener le chef cheyenne Yellow Hawk (Wes Studi) sur la terre de sa tribu. Qu'en ont pensé les critiques du "Masque et la Plume"?

Le western de Scott Cooper est sorti le 14 mars 2018 en France
Le western de Scott Cooper est sorti le 14 mars 2018 en France © Metropolitan FilmExport

Un vrai western signé Scott Cooper, sur une idée de feu le scénariste Donald Stewart, avec Christian Bale dans le rôle du capitaine Blocker, grand tueur d’Indiens et grand lecteur de la Guerre des Gaules de Jules César. 

Il est chargé d'une mission qu'il accepte de mauvaise grâce : ramener, sur la terre de sa tribu, le chef cheyenne Yellow Hawk (Wes Studi) qui est son prisonnier et qui est mourant. Un long périple entre le Nouveau-Mexique et le Montana au cours duquel les ennemis d’hier vont devoir s’unir pour résister  aux Comanches, aux trappeurs, aux déserteurs en cavale... En chemin, ils rencontrent une jeune veuve (jouée par Rosamund Pike) qui va les accompagner. 

À la fin, qu’on ne racontera pas, on passe du XIXe au XXe siècle...

Jean-Marc Lalanne : "trop discursif et démonstratif"

Le sujet du film, c'est la fin dans le monde, la fin d'un système de valeurs, une bascule idéologique. Le film est trop discursif et démonstratif - un peu long. Un peu trop, aussi, dans un souci diplomatique de ménager toutes les parties. Il y a une sorte de politiquement correct absolu qui fait que même chez les militaires, même s'il y a des criminels de guerre, ils sont quand même exemplaires à un moment du film. 

J'avais l'impression d'assister à des funérailles, avec ce que ça peut avoir de compassé et d'ampoulé. Tout ça va finir par un grand larmoiement où tout le monde se fait de grands hugs en s'excusant pour tous les meurtres que sa civilisation a sur les bras. J'ai l'impression d'être à des funérailles de gens que je ne connais pas et de me sentir extérieur à tout ça.

Xavier Leherpeur : "simpliste"

Je trouve formellement le film assez remarquable mais j'ai un vrai problème avec le scénario, très explicatif voir de temps en temps manichéen

Ça commence par le massacre d'une famille - typiquement La Petite maison dans la prairie : le père, la mère, les deux filles et le petit bébé. Tout le monde y passe, sauf elle, qui en sort hébétée. Immédiatement après, on a la compassion des Blancs qui acceptent de libérer un chef sioux et qui demandent à un capitaine de l'accompagner jusqu'à sa dernière demeure où il pourra mourir sereinement…

Christian Bale en fait des tonnes... À un moment il est là, les mains dans la terre, la terre où reposent ses amis qui ont été tués par les méchants Indiens, et il leur demande pardon... Tout ça est un tout petit peu simpliste !

Rosamund Pike interprète dans "Hostiles" une jeune mère qui a vu sa famille décimée par une attaque indienne
Rosamund Pike interprète dans "Hostiles" une jeune mère qui a vu sa famille décimée par une attaque indienne / Metropolitan FilmExport

Michel Ciment : "très intéressant"

Je trouve qu'il n'y a absolument rien de manichéen dans ce film. On voit un film complexe : on montre qu'à  l'intérieur des tribus indiennes, il y a des comportements très différents : les Comanches qui font le massacre du début du film, ce n'est pas du tout la même chose que les Cheyennes ou les Apaches. 

Ce capitaine qui raccompagne ce chef Sioux : finalement, ils sont ennemis mais ils ont partagé quelque chose... C'est un peu La Grande Illusion de Renoir, entre l'Allemand et le Français : ils ont finalement une estime réciproque parce qu'ils sont passés par les mêmes épreuves... 

Le western est un genre extrêmement classique - il n'y a pas de western révolutionnaire du point de vue cinématographique. C'est un film classique mais les fimls récents : Django Unchained, True Grit, The Revenant sont tous des films passionnants.  On en fait très peu mais ils sont souvent très intéressant - et celui-ci en fait partie.

Ecoutez

Ecoutez toutes les critiques échangées autour de Jérôme Garcin sur Hostiles par Xavier Leherpeur (7ème Obsession), Michel Ciment (Positif) et Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles)

5 min

"Hostiles" : les critiques du Masque et la Plume

Christian Bale est le capitaine de cavalerie Joseph Blocker dans "Hostiles" de Scott Cooper
Christian Bale est le capitaine de cavalerie Joseph Blocker dans "Hostiles" de Scott Cooper / Metropolitan FilmExport

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.