Il n'y aura pas de maître de cérémonie ce 24 février pour animer les Oscars à Hollywood. Le comédien et humoriste Kevin Hart a renoncé à les présenter après la révélation d'anciens tweets homophobes qu'il avait publiés. La dernière fois que les Oscars n'ont pas eu de présentateur, la soirée a été un flop.

Le cérémonie des Oscars aura lieu le 25 février 2019 à 2 heures du matin (heure de Paris)
Le cérémonie des Oscars aura lieu le 25 février 2019 à 2 heures du matin (heure de Paris) © AFP / Don EMMERT

Kevin Hart, humoriste et comédien ne présentera pas la soirée des Oscars 2019. Il avait pourtant été choisi par l'Académie des Oscars le 6 décembre 2018... mais très vite, l'acteur a été rattrapé par d'anciens tweets datant d'il y a plus de 10 ans :

Début décembre, il annonce son retrait de la cérémonie :

La dernière fois que la cérémonie regardée par plus de 30 millions de téléspectateurs n'a pas eu d'hôte ou d'hôtesse, c'était en 1989. Cette année-là, un numéro de comédie musicale présenté par le comédien Rob Lowe et une actrice jouant le rôle Blanche Neige avait été copieusement raillé. En a résulté la chute d'un producteur. 

► REGARDER | La cérémonie d'ouverture des Oscars 1989 qui a valu leur carrière au producteur et au comédien  : 

"Les pires Oscars de tous les temps"

Le Los Angeles Magazine décrit le début de cette cérémonie comme "un spectacle présenté par un Rob Lowe chantant faux et une actrice anonyme déguisée en Blanche-Neige. Un spectacle surréaliste de 12 minutes tellement mauvais qu'il en a fait la pire soirée des Oscars de tous les temps."

Eileen Bowman, la Blanche Neige de la soirée, se souvient dans le Los Angeles Magazine en 2010 que lorsqu'elle est descendue de la scène et s'est approchée des invités pour les saluer comme le producteur l'avait prévu, elle sentit que quelque chose n'allait pas. La comédienne Michelle Pfeiffer, nommée pour son rôle dans les Liaisons dangereuses était tellement gênée qu'elle ne lui a même pas serré la main. 

Rob Lowe de son coté voyait les réactions dans le public VIP alors qu'il s’époumonait. Il déclarera plus tard qu'il se disait 

Mon Dieu faites que je ressorte vivant de cette soirée

La chute d'un producteur

C'est Allan Carr qui a produit la cérémonie 1989. L'homme est très en vue à Hollywood car il a produit en 1978 l'une des comédies musicales qui ont le mieux marché : Grease. Il est également le producteur de  La cage aux folles, pièce de Broadway. Exubérant, portant souvent des caftans, ces vêtements scintillants longs et amples, il est connu pour organiser des fêtes mémorables dans sa demeure des hauteurs d'Hollywood, où acteurs, actrices, réalisateurs, producteurs et critiques se pressent. 

En 1989, il décide donc de se passer d'animateur pour présenter la soirée prestigieuse des Oscars. Il préfère mettre en scène des couples, des duos, dit-il. Il annonce une soirée grandiose, décalée, décadente. Il voit dans la mise en scène un hommage aux 50 ans du film  Walt Disney Blanche-Neige et les Sept Nains

Au final, le seul duo que tout le public retiendra de cette soirée sera celui de Rob Lowe et Blanche-Neige. Parce qu'il était catastrophique !  L'idée de Carr était de mêler le monde de Disney et le monde très VIP du cinéma, avec notamment un défilé de grandes figures du cinéma telles que Roy Rogers, Dale Evans, Dorothy Lamour, Alice Faye, Vincent Price et Cyd Charisse. Lowe interprète un prince charmant aux côtés de Blanche Neige. 

Le flamboyant producteur des années 70 Allan Carr, auteur de la pire cérémonie des Oscars en 1989
Le flamboyant producteur des années 70 Allan Carr, auteur de la pire cérémonie des Oscars en 1989 © AFP / The Film Collaborative / Don Bierman

Après la cérémonie, Carr comprend que la soirée a été un flop. La plaisanterie de l'acteur Robin Williams au dîner d'après-cérémonie finira de le convaincre :

J'ai entendu dire qu'il ferait la soirée des Prix Nobel la prochaine fois. il y aura beaucoup de chants et de danses

Choquée, la société Disney lance une procédure pour "utilisation non autorisée de ses personnages".

Les jours suivant la cérémonie, le téléphone de Carr ne sonne plus. Il devient la brebis galeuse de Hollywood. 

Il meurt 10 ans plus tard d'un cancer, à 62 ans, sans jamais avoir retravaillé dans le cinéma. 

Un acteur en disgrâce

Le comédien Rob Lowe de son coté n'aura pas la carrière prometteuse qui s'annonçait avant cette soirée. Lowe, 25 ans à l'époque, était membre du Brat Pack, groupe de jeunes acteurs et actrices devenus célèbres dans les années 1980 (Outsiders, Class, St Elmo's fire, L'hôtel New Hampshire). La révélation d'une sex tape de lui avec deux jeunes femmes dont une mineure a également entaché sa réputation. Sa traversée du désert durera plus de dix ans. Il n'obtiendra plus de premiers rôles. Il rebondira finalement grâce à son rôle dans la série À la Maison Blanche. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.