Elle était son "brin de poésie et de tendresse". Jacqueline Pagnol a rejoint Marcel.

Jacqueline Pagnol et Fernandel dans "Naïs"
Jacqueline Pagnol et Fernandel dans "Naïs" © Sipa / NANA PRODUCTIONS/SIPA

Pour elle, Marcel Pagnol écrivit et réalisa Manon des Sources, mais c'est certainement dans le rôle de Naïs qu'elle fût la plus rayonnante. Nicolas Pagnol.

Il y a quelques années Jacqueline Pagnol s'était confiée à Yves Calvi. Quatre heures d'entretien, de souvenirs, d'anecdotes, de nostalgie et d'humour.

Dans le message qu'il a publié sur Facebook, le petit-fils de Marcel Pagnol souligne le rôle de sa grand-mère dans la naissance de La Gloire de mon Père et le Château de ma Mère : "Elle sut redonner le goût de la création à son mari après les douloureuses épreuves de l'Occupation et sans sa bienveillance et sa joie de vivre les lignes claires et limpides des deux chefs-d'œuvre que sont La Gloire de mon Père et le Château de ma Mère n'auraient sans doute jamais coulé de la plume de Pagnol sur les pages de ces vieux cahiers d'écoliers qu'il aimait tant."

Depuis le décès de l'écrivain cinéaste en 1974, Jacqueline Pagnol a fait rayonner son œuvre en créant notamment en 2000 le Prix Littéraire Marcel Pagnol qui récompense un livre d'un auteur français ou étranger dont l'inspiration a un lien, au sens large, avec celle de Marcel Pagnol dans les souvenirs d'enfance. Le prix a ainsi récompensé des oeuvres telle que Le père adopté de Didier Van Cauwelaert, Le remplaçant d'Agnès Desarthe ou encore Un bon fils de Pascal Bruckner.

Jacqueline et Marcel Pagnol
Jacqueline et Marcel Pagnol © Sipa

►►►POUR ALLER + LOIN | Le site officiel consacré à Marcel Pagnol

Mots-clés :