Jacques Audiard obtient enfin une Palme d'or pour "Dheepan, l'homme qui 'aimait plus la guerre". Histoire d'un réalisateur couvert de récompenses et habitué du Festival de Cannes.

Au moment de recevoir sa palme, il remercie les frères Coen, président du Jury, et pense à son père.

0'35

S Cannes Audiard ok

Avec sa boule à zéro, son chapeau, ses lunettes de soleil, Jacques Audiard a une silhouette singulière qui s’avance dans le paysage du cinéma français, avec une liberté de mouvement qui séduit tous les publics.

Il se considère comme un artisan du cinéma, et en scénariste prolifique, il a mis parfois beaucoup de temps pour faire ses propres films. Il s’est très vite distingué par son style personnel dès 1994 avec Regarde les hommes tomber , sélectionné à la Semaine de la critique au Festival de Cannes et auréolé de trois Césars. Viendra ensuite Sur mes lèvres l’histoire d'amour sur fond de polar noir avec Emmanuelle Devos et Vincent Cassel , puis De battre mon cœur s’est arrêté . Ce film était un remake de Mélodie pour un tueur , et Audiard a voulu ensuite faire son « anti-Scarface » en proposant Un prophète avec Tahar Rahim dans le rôle du détenu.

Beaucoup de Césars et une palme

Jacques Audiard a obtenu le Prix des auditeurs du Masque et la Plume pour le meilleur film français en 2005 et 2009 pour De Battre mon cœur s’est arrêté et Un Prophète . Pour ces deux films il a reçu le César du meilleur réalisateur et du meilleur film . Sur mes lèvres, De battre… , Un prophète, De rouille et d’os ont obtenu le César du meilleur scenario ou adaptation.

Jacques Audiard à Cannes

Regarde les hommes tomber

Sélectionné à la Semaine de la critique au Festival de Cannes 1994

Un héros très discret

Prix du meilleur scénario en 1996 au Festival de Cannes

Un prophète

Grand prix du jury au Festival de Cannes 2009

De rouille et d'os

Sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2012

Dheepan – L'homme qui n'aimait plus la guerre

Palme d'or du Festival de Cannes 2015

Le Festival de Cannes l’a souvent accueilli, applaudi, mais ne lui avait jamais décerné la Palme d’or. On avait l’impression jusqu’ici qu’il passait à côté à chaque fois. Lorsque la palme lui a été remise hier soir, il a même eu ce mot : "Je remercie Michael Haneke de ne pas avoir tourné de film cette année », ainsi il avait sa chance cette année. Il est vrai que la sélection ne comportait pas de film qui surpassait tous les autres. Le festival le récompense donc, alors que ce n’est pas son meilleur film.

Dheepan, l’homme qui n’aimait plus la guerre

Dheepan
Dheepan ©

Dheepan, combattant tamoul, fuit le Sri Lanka avec une jeune femme et une fillette qu’il ne connaît pas et atterrit en France. Ils se font passer tous les trois pour une famille et s’installent dans une cité HLM contrôlée par des petits trafiquants de drogue. Alors qu’ils commencent à s’insérer, ils se retrouvent impliquer dans les conflits de la cité.

Le film montre la France vue du côté des réfugiés, d’ailleurs c’est un film tourné en tamoul. Audiard a pris le point de vue des migrants qui débarquent dans ce pays dont il ignore tout de la langue et des codes. Il montre tout ce qu’il faut de capacité d’adaptation et de renoncement quand on est contraint de vivre en exil en terra incognita.

C’est un très beau film, utile, engagé de plein pied dans le réel, mais auquel il manque une tension, et qui pâtit d’un happy end tout à fait déroutant chez Audiard, en tout cas dans la version montrée à Cannes.

**►►► POUR ALLER + LOIN |** [Revivez le live-tweet de la remise des prix au Festival de Cannes](Jacques Audiard obtient enfin une Palme d'or pour )_[ > ](Jacques Audiard obtient enfin une Palme d'or pour )_ [Palmarès et flashback sur l'édtion 2015 > ](http://www.franceinter.fr/blog-cannes-clap-de-fin-pour-le-68e-festival-palmares-et-flashback)__ [> Le masque et la plume spécial Cannes](http://www.franceinter.fr/emission-le-masque-et-la-plume-palmares-du-festival-de-cannes-0) [> Le blog de Laurent Delmas](http://www.franceinter.fr/blog-le-blog-de-laurent-delmas "le blog de Laurent Delmas") [> Le fil de podcast spécial Cannes](http://www.franceinter.fr/depeche-cannes-sur-france-inter-podcastez-les-plus-belles-archives) [> Le blog Cannes, etc](http://www.franceinter.fr/blog-cannes)
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.