Invitée d'Augustin Trapenard ce mercredi, Isabelle Carré a confié l'importance d'une lettre.

Michel Piccoli et Romy Schneider dans "Les Choses de la vie" de Claude Sautet (1969)
Michel Piccoli et Romy Schneider dans "Les Choses de la vie" de Claude Sautet (1969) © Getty / REPORTERS ASSOCIES

Lettre découverte au cinéma, apprise par coeur, et jouée à chacun de ses castings. Une lettre porte-bonheur. Une lettre récitée comme un mantra dans le studio de "Boomerang" qui en diffusait l'original. La lettre que Rosalie écrit à David dans le film de Claude Sautet.

"...Moi je marche sur les longues plages. C'est une maison qu'on avait oubliée. Carla dit qu'elle se rappelait la couleur des volets. Moi, je suis sûre que ce n'est pas la même. Mais tu sais comment sont les choses qu'on aime, on a beau les repeindre. .. Le vent s'est levé lundi et je suis contente et je t'écris ma cinquième lettre et je m'attends à ton cinquième silence. J'entends toute la famille qui vit et qui rit en bas et si je t'écris que je suis triste, c'est malhonnête et je le sais. Je ne te reverrai pas et je le sais aussi et pourtant, je voudrais qu'on me dise où tu es. Où tu es ? Tu vis et tu ne réponds pas. Evidemment, Marie-Thé a failli se tuer en sautant d'un rocher. Simon est amoureux. J'ai acheté deux robes, une petite bleue et une petite blanche au marché du matin. Maman a passé son permis de conduire, on se demande pourquoi tout à coup. Antoine est venu nous voir. Pour les robes, ce n'est pas vrai, je n'ai rien acheté, mais je dirais n'importe quoi pour te parler de moi. Ce n'est pas ton indifférence qui me tourmente, c'est le nom que je lui donne : la rancune, l'oubli. David,César sera toujours César,et toi, tu seras toujours David qui m'emmène sans m'emporter,qui me tient sans me prendre et qui m'aime sans me vouloir..."

(Ré)écoutez Isabelle Carré écouter, murmurer et évoquer cette lettre :

►►► ALLER PLUS LOIN || "Boomerang" d'Augustin Trapenard avec Isabelle Carré

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.