La famille de Jean-Christophe Averty a annoncé ce samedi la mort du précurseur de la télévision et du clip télévisé.

Jean-Christophe Averty, en 1977
Jean-Christophe Averty, en 1977 © AFP / STRINGER

L'auteur-réalisateur Jean-Christophe Averty, figure de la télévision et de la radio françaises pour lesquelles il a signé plus de cinq cents émissions souvent novatrices, est décédé samedi à l'âge de 88 ans.

Précurseur du clip, Jean-Christophe Averty a révolutionné le petit écran dans les années 1960 et 1970 avec des créations iconoclastes qui ont fait date dans l'utilisation de la vidéo, mettant en image de grands chanteurs comme Yves Montand, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Serge Gainsbourg, Georges Brassens ou Juliette Gréco.

Il faut notamment revoir Les raisins verts, série qui fit scandale en 1963 par l'image récurrente d'un bébé de celluloïd passé à la moulinette.

On peut également citer certains clips célèbres dans la musique française, tels que celui de la chanson de Serge Gainsbourg, l'Histoire de Melody Nelson, ou encore le Pénitencier de Johnny Hallyday.

Grand adorateur de jazz, Jean-Christophe Averty a animé pendant 28 ans, jusqu'en 2006, l'émission Les Cinglés du music-hall sur France Inter.

Il a été le premier a réaliser un film en incrustation avec le Songe d'une nuit d'été, en 1969, téléfilm où des célébrités telles que Christine Delarode, Jean-Claude Drouot et Claude Jade jouaient sur un plateau nu.

► REVOIR | L'instant M - "Les trésors cachés des variétés", le documentaire de Mireille Dumas sur Jean-Christophe Averty

► A ECOUTER | Jean-Christophe Averty vu par Eva Bester

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.