Godard et Cannes c'est une longue histoire. Longue et parsemée d’embûches. Le réalisateur retrouve la compétition avec "Le livre d'image". Viendra-t-il fouler le tapis rouge ? Rien n'est moins sur.

Jean-Luc Godard à Cannes en 1997 pour le 50è anniversaire du Festival
Jean-Luc Godard à Cannes en 1997 pour le 50è anniversaire du Festival © AFP

18 fois ses films ont eu les honneurs de la Croisette, mais plus souvent dans des sections parallèles ou des séances spéciales qu'en compétition.

Avec le Festival, j'irai jusqu'à la mort, mais je ne ferai pas un pas de plus

Godard et Cannes en 7 dates

1959. C'est à Cannes que Jean-Luc Godard signe, sur un coin de nappe, sous les yeux de Truffaut et Chabrol, le contrat de production qui va lui permettre de démarrer le tournage d'A bout de souffle 

1962. Il est en compétition... mais comme interprète dans Cléo de 5 à 7 de Varda

1968. Il fait partie des cinéastes qui réclament l'arrêt du festival: "Je vous parle de solidarité avec les étudiants et les ouvriers, vous me parlez de travelling et de gros plan : vous êtes des cons ! "

1980. Première sélection pour Sauve qui peut (la vie) avec Jacques Dutronc et Isabelle Huppert. Et une fois encore, le film divise, au point qu'à la sortie de la projection, le réalisateur est violemment pris à partie et insulté.

1985. Godard est en compétition avec Détective. Un film dans lequel il a réuni Nathalie Baye et Johnny Hallyday. L'accueil est partagé. Michel Ciment le raconte parfaitement bien dans les colonnes du Matin de Paris le 11 mai 1985 : "Les sifflets et les applaudissements qui ont accueilli la projection de presse de Détective font partie d'un rituel qui accompagne depuis vingt-cinq ans la carrière de Jean-Luc Godard. Détracteurs catégoriques et admirateurs inconditionnels forment deux pôles nécessaires l'un à l'autre pour figer le cinéaste confortablement dans son rôle de metteur en scène d'avant-garde et l'abriter de toute remise en question par lui-même ."

1990. Nouvelle vague. Delon et Godard, voilà une affiche explosive. La présentation du film à Cannes le sera tout autant. Delon fait son show. Godard fait du Godard et les critiques s'écharpent.

2014. Godard obtient sa seule et unique récompense cannoise, le Prix du jury pour Adieu au langage, prix qu'il partage avec Xavier Dolan. Après de nombreuses tergiversations, il ne fera pas le déplacement, mais enverra une lettre filmée à Gille Jacob et Thierry Frémaux.

Aller + loin

41'33

Anne Wiasemski avec Laure Adler - 19 mai 2017

Par France Inter
  • (RÉ)ÉCOUTER | Affaires sensibles : le Mépris
  • (RÉ)ÉCOUTER | Jean-Luc Godard, invité du 7/9 en 2014

Ecoutez la webradio du cinéma

Podcast

Abonnez-vous au fil de podcast "Spécial Cannes", via le lien RSS ou sur Itunes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.