Ces deux-là font du bien. N'allons pas jusqu'à dire qu'ils donnent envie de vieillir, mais en tout cas, ils renvoient de l'âge une figure fort aimable.Jean Rochefort est l'un des acteurs les plus angoissés de France. Celles et ceux qui l'ont approché au théâtre peuvent témoigner. Mais il se rassure avec l'humour, formules étonnantes, avec l'habit d'un clown priape irrésistible. S'il est à l'aise et complice de son intervieweur, il peut-être à mourir de rire. Ainsi, dans "TGV Magazine", dans un entretien accordé au très bon journaliste Olivier Boucreux, il évoque sa moustache :"J'ai un visage extrêmement vertical, alors je l'horizontalise avec la moustache. D'ailleurs, une de mes filles à la même tête que moi, la pauvre, et je l'encourage vivement à en porter une". Il sera mercredi dans Esprit critique.Jean-Louis Trintignant n'est pas à proprement parler un acteur comique. Or, cet homme est drôle (parce que desespéré, diront certains). Il est espiègle. Avec un très léger sourire, avec cet oeil perçant qui guette vos réactions à ses effets, il affirme par exemple que ce qui le séduisait chez Bardot (ils furent amants lors du tournage de "Et dieu créa la femme" de Vadim), c'était... son intelligence. Et il ajoute, devant vos rires incrédules... "Si, si... c'est vrai!" Ce à quoi d'ailleurs Rochefort surenchérit. Bardot confie-t-il était vraiment intéressante; On les croit sur parole et on apprécie l'imparfait.Trintignant a des manies de jeune fille. Il dit de lui que jeune, homme, "il était joli"! C'est vrai : revoyez "le Conformiste" de B Bertolucci, d'après Moravia, l'un des chefs d'oeuvre de l'italien (1970) et l'un des plus beaux rôles du comédien. Réécoutez-le évoquer sa carrière dans Esprit critique du mardi 25 mars.

Extrait de Et dieu créa la femme
Extrait de Et dieu créa la femme © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.