"Jurassic World: Fallen Kingdom" est le 5e film de la saga cinématographique tirée du roman de Michael Crichton. Cet épisode-ci, en 3D, est réalisé par Juan Antonio Bayona avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard... Qu'en ont pensé les critiques du "Masque & la Plume" ?

"Jurassic World: Fallen Kingdom" est dans les salles françaises depuis le 6 juin 2018
"Jurassic World: Fallen Kingdom" est dans les salles françaises depuis le 6 juin 2018 © © Universal Pictures International France

Le film en quelques mots 

L’île volcanique "Isla Nublar", celle du "Parc jurassique", est sur le point de rentrer en éruption. Pour sauver les dinosaures qui y vivent en liberté une opération de rapatriement des animaux est organisée... Mais derrière ces belles intentions se cache en réalité une mise aux enchères de ces bêtes de guerre - une vente qui permettrait de financer la recherche et la création de nouveaux hybrides, comme l'Indoraptor...

L'avis de Xavier Leherpeur : "c'est encore et toujours la même chose"

J'y allais avec une certaine confiance, un peu candide certes. 

D'abord parce que j'aime beaucoup ce que fait Juan Antonio Bayona (Quelques minutes après minuit, L'Orphelinat), je me disais "Il va peut-être apporter une touche plus personnelle, il vient du cinéma fantastique espagnol". En même temps, je suis vraiment bête à pleurer : c'est un film américain donc qu'importe la personnalité du réalisateur, elle est évidemment écrasée d'un revers de queue de brontosaure par les exigences des producteurs (dont Mr Spielberg).

Et puis, on m'avait dit « Mais c'est pas comme d'habitude, ils vont sauver des animaux, c'est un film très altruiste... » Il y a une grande commission d'état pour savoir si oui, on les laisse être ensevelis par la lave ou si non, on les sauve... Au bout de 25 mn, on se retrouve comme d'habitude dans Jurassic World ! Des cons qui vont encore cloner des dinosaures qui vont encore les écraser - donc c'est encore et toujours la même chose. Mais qu'ils arrêtent de cloner ces œufs de dinosaure bon sang ! 

Ça fait quatre épisodes qu'ils se font massacrer par des dinosaures qu'ils ont clonés... Ils peuvent pas regarder les autres épisodes dans l'avion comme tout le monde ?

Dans l'épisode précédent, les animaux massacraient de pauvres petits enfants qui étaient dans Jurassic Park. Là, c'est plus politiquement correct : ils vont écraser des méchants russes, serbes, tchétchènes, chinois... Evidemment, tous les ennemis de l'Amérique sont dans la salle des enchères

L'avis de Charlotte Lipinska : "Mais qu'on arrête avec ces dinosaures !"

Le gros problème que j'ai eu avec ce film, c'est que je n'ai aucune empathie avec les personnages principaux qui essaient de sauver ces bestioles parce que quelle idée d'aller sauver ces animaux qui vous croquent en moins de deux ? Ils sont pris dans cette contradiction de sauver leur peau et, en même temps, de sauver ces espèces.... 

Cela dit, sur le côté "action et divertissement", le contrat est relativement rempli, c'est bien fait. Tout le début du film sur l'île avec l'éruption du volcan est assez spectaculaire. Le film est effrayant, terrifiant par moment... 

Charlotte Lipinska : "le film pointe un peu les responsabilité des hommes incapables de gérer les conséquences de ce qu'ils ont fait et l'impossibilité de dominer la nature..."
Charlotte Lipinska : "le film pointe un peu les responsabilité des hommes incapables de gérer les conséquences de ce qu'ils ont fait et l'impossibilité de dominer la nature..." / © Universal Pictures International France

L'avis de Pierre Murat : "un tout petit peu plus original que d'habitude"

Bien sûr que le réalisateur est laminé par la production. Mais moi, ce que je n'aime pas, ce sont les 45 premières minutes, où on retrouve tout ce qu'on a déjà vu même si c'est très spectaculaire. Ensuite, c'est un tout petit peu plus original que d'habitude puisque tous ces reptiles sont importés dans une maison gothique avec une petite fille et là, quand même, on retrouve les thèmes de Juan Antonio Bayona : l'enfance, la maison gothique, le mystère... 

Pierre Murat : "Dans cette série qui va reprendre au prochain épisode exactement les mêmes éléments, il y a une petite originalité dans l'atmosphère qui est due au réalisateur..." © Universal Pictures International France
Pierre Murat : "Dans cette série qui va reprendre au prochain épisode exactement les mêmes éléments, il y a une petite originalité dans l'atmosphère qui est due au réalisateur..." © Universal Pictures International France

L'avis d'Eric Neuhoff : "A la fin, une suite menace... et c'est pas possible, ça !"

Les dinosaures sont très bien, le problème est qu'apparemment, ils ont bouffé tous les bons acteurs disponibles sur le marché parce qu'à l'écran, il y a toute une brochette de ringards, c'est hallucinant !

On sait qu'il ne va rien leur arriver : ils sont tellement fades que les dinosaures ne vont pas les manger...

Chris Pratt est un sous-Ben Affleck, il a les yeux d'un chat qui fait pipi dans la braise... La fille de Ron Howard est devenue une rousse, c'est le sosie de Véronique Genest - donc on se dit "elle va nous faire de la pub pour le jambon de diplodocus"... Ils sont tellement mauvais que l'apparition de Jeff Goldblum, qui est un acteur calamiteux,  est une bouffée d'oxygène.

Ecoutez

Ecoutez l'ensemble des critiques échangées sur le film autour de Jérôme Garcin sur le plateau du Masque et la Plume :

9'00

"Jurassic World: Fallen Kingdom" de Juan Antonio Bayona : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.