À la fin des "Diaboliques", Clouzot demandait aux spectateurs de ne pas révéler la fin. Il en va de même avec "Jusqu'à la garde". C'est un film où le spectateur travaille, tant Léa Drucker et Denis Ménochet, sous la houlette de Xavier Legrand, le manipulent.

Léa Drucker et Denis Ménochet
Léa Drucker et Denis Ménochet © Haut et Court

Les deux films qui récoltent le plus de nominations cette année flirtent avec deux genres : mi-comédie, mi-film dépressif pour Le Grand Bain, dixit Gilles Lellouche ; mi-film d'auteur, mi-thriller pour Jusqu'à la garde de Xavier Legrand.

Une femme et un homme récemment divorcés chez la juge qui devra décider de la garde des enfants. L'homme est-il dangereux comme le décrit la femme ? La juge décidera finalement d'une garde alternée. Et le film commence…

Jusqu'à la garde est la suite du court métrage Avant que de tout perdre du même réalisateur. Léa Drucker et Denis Ménochet reprennent donc des personnages qu'ils ont déjà interprétés, et retrouvent une équipe qu'ils connaissent déjà bien.

Les dix nominations aux César

  • Actrice (Léa Drucker)
  • Acteur (Denis Ménochet)
  • Espoir Masculin (Thomas Gioria)
  • Scénario Original
  • Son
  • Photo
  • Montage
  • Premier Film
  • Réalisation
  • Film

Le film est nommé à la fois dans la catégorie "Meilleur film" et Meilleur Premier Film". Seuls deux films ont réussi le doublé : Les Nuits Fauves de Cyril Collard (1993) et Les garçons et Guillaume, à table ! (2014)

Le film de Xavier Legrand est déjà multi-récompensé : Prix Louis Delluc, Prix Lumières, et depuis son double Lion d'argent à Venise, il écume les festivals.

Les critiques du "Masque & la plume" sont conquis et unanimes

Même Jérôme Garcin sort de la réserve qu'il s'impose habituellement.

Je n'avais pas vu un premier film aussi maîtrisé depuis longtemps - et quand je dis maîtrisé, je parle de tout : scénario, mise en scène, image, direction d'acteur… Je suis fou de ce film !

► Les auditeurs sont sur la même longueur d'onde puisque Jusqu'à la garde s'est vu décerner le Prix des Auditeurs du Masque et la Plume

Éric Neuhoff s'inquiète : "Je suis très ennuyé pour le réalisateur : il va avoir du mal à faire un deuxième film aussi bien..."

Michel Ciment est ébloui : 

C'est un Shining filmé par Pialat.

Xavier Leherpeur salue le travail des acteurs : "Denis Ménochet est génial parce qu'il a un côté enfant meurtri, et Léa Drucker complète son jeu parce qu'elle est la victime mais elle a quelque chose de manipulateur, d'un peu dangereux et ambigu qu'elle mène jusqu'au bout de son interprétation."

L'avis d' "On aura tout vu"

Christine Masson :

Un mélange de force  et de fragilité, il en fallait pour incarner et faire ressentir cette menace, ce grand malaise.

(RÉ)ÉCOUTER | On aura tout vu avec Léa Drucker

Léa Drucker et Denis Ménochet ne tarissent pas d'éloges sur le réalisateur, Xavier Legrand

Jusqu'à l'ultime seconde, ou presque, le réalisateur nous balade. Tout au long du film, on ne sait pas qui est le/la méchant(e), qui manipule qui. Une manipulation qui passe aussi par le jeu des acteurs. 

"C'est particulier parce qu'on avait fait ce court métrage, mais c'est quand même un premier long métrage" reconnaît Léa Drucker. "Le scénario était très très bien écrit", se souvient-elle. "Déjà, ça vous prend aux tripes. C'est complètement organique. Le travail sur le son est déjà décrit. Les silences, le mystère de chacun de nos personnages est déjà là. Ces silences racontent énormément de choses. C'est de la mise en scène aussi : c'est par ces silences qu'il y a quelque chose de sourd et de très tendu qui va s'installer tout au long du film et évoluer de façon assez flippante."

Denis Ménochet et Léa Drucker n'ont pas la même façon de travailler sur un plateau. Une différence que le réalisateur, lui même comédien, a tout de suite perçue. "C'est quelqu'un qui va vraiment respecter la méthode de travail de chacun. Il ne va rien imposer, il est très doux. Il y a un grand respect pour la façon dont on y arrive et il nous laisse vivre, mais dans des choses très définies."

Denis Ménochet confirme : "Xavier a été extrêmement patient avec moi parce que je lui ai posé énormément de questions. J'avais vraiment besoin de savoir, de partir un peu en impro au début pour me remettre dans l'humeur. Grâce à Xavier, on a réussi à créer tout ça. Le fait qu'il soit acteur, ça aide énormément."

C'est la naissance d'un grand cinéaste.

"Nous-même on est sidérés", disent les deux comédiens en chœur. "Xavier vient du théâtre, il est acteur de théâtre. Il n'a jamais fait d'école de cinéma, il a un rapport totalement spontané au cinéma."

Thomas Gioria
Thomas Gioria / KG_Productions

Les deux comédiens aguerris ont été très impressionnés par leur jeune partenaire, Thomas Gioria

"Il fallait tout le talent de ce jeune garçon, Thomas Gioria, qui porte le poids de ce rôle aussi sur ses épaules et qui le fait merveilleusement bien, avec beaucoup de sensibilité."

"J'ai été troublée par ce qu'on avait à traverser ensemble sur ce film", raconte Léa Drucker. "J'ai tenté de le protéger surtout vers la fin et en même temps, j'ai assez vite compris qu'on était tout les deux embarqués dans cette histoire". Et, évoquant une séquence un peu difficile : "J'avais d'un côté mon instinct maternel et d'un autre côté mon souci d'actrice qui était de réussir cette scène avec lui."

Denis Ménochet a été bluffé : "Au début, il avait un peu peur. J'ai acheté une balle. Je donnais les répliques et il la renvoyait en donnant sa réplique et je renvoyais plus fort. Je mettais un peu de violence là-dedans, pour que ça reste ludique, mais c'était surtout pour moi en fait, lui, il avait tout compris.

Il m'a bluffé dès le premier jour, sur ses contre-champs. Il pleurait et il comprenait qu'au "couper" ce n'était que du jeu avant et qu'après on allait jouer au UNO, au football…"

Aller plus loin

(RÉ)ÉCOUTER | On aura tout vu avec Léa Drucker

(RÉ)ÉCOUTER | Boomerang avec Léa Drucker

(RÉ)ÉCOUTER | La Bande Originale avec Léa Drucker et Denis Ménochet

(RÉ)ÉCOUTER | Le Nouveau Rendez-Vous avec Xavier Legrand

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.