Le film a un casting extraordinaire (Omar Sy, Alex Lutz, S. Azéma…) et il fait l'unanimité chez les critiques du Masque & la Plume : il est sans intérêt, consternant, mauvais.

Omar Sy dans le rôle du docteur Knock dans le film de Lorraine Levy
Omar Sy dans le rôle du docteur Knock dans le film de Lorraine Levy © Mars Films

Ressort en salle le fameux Knock de Guy Lefranc (1951) avec Louis Jouvet dans le rôle titre de ce médecin imaginé en 1923 par Jules Romain, qui fait comprendre à ses patients qu'ils sont des malades qui s'ignorent

Lorraine Levy en donne sa version - comment dire ? - personnelle, avec Alex Lutz (le curé), Ana Gigardot (Adèle, la jolie jeune fille), Hélène Vincent, Sabine Azéma (La Cuq), Christian Hecq (le facteur) et Michel Vuillermoz… et surtout Omar Sy dans le rôle du docteur Knock.

C'est l'histoire d'un ancien voyou reconverti dans la médecine et installé, pour en tirer de juteux bénéfices, dans le petit village de Saint-Maurice…

Xavier Leherpeur : "ça n'a aucun intérêt !"

J'ai rarement vu un film où il y a aussi peu de personnalité dans l'écriture et dans la mise en scène !  Un robot aurait écrit le scénario et une caméra automatique l'aurait filmé on aurait exactement le même résultat !

On a arrondit les angles de manière à ce que le film soit tout public, familial, mais ça n'a aucun intérêt ! Knock, c'est un oeuvre quand même beaucoup plus inquiétante, plus cynique, sur le monde du mercantilisme médical et pharmaceutique !

Omar Sy  n'est pas bon, parce qu'il n'est pas dirigé. Personne n'est bon d'ailleurs. Les plans sont interminables, il n'y aucune justification ni des mouvements de caméra ni de la mise en scène ! Lorraine Levy a des moyens mais aucun talent !

Hélène Vincent et Omar Sy
Hélène Vincent et Omar Sy / Mars Films

Eric Neuhoff : "Omar m'a tué !"

Qui a pu avoir une idée pareille ? Il faut imaginer que dans un bureau du 8e arrondissement ou de Neuilly, il y a un producteur qui s'est dit : "On va tourner un remake de Knock avec Omar Sy dans le rôle de Louis Jouvet" et personne ne lui a passé la camisole ! C'est hallucinant !

C'est d'une inutilité totale. Ils ont changé l'époque, ça se passe dans les années 50 - mais ils n'en font rien. Un médecin noir qui arrive dans ce petit bled, ça ne suscite aucune émotion - alors qu'il y a un sujet, là !

"Knock" de Lorraine Levy (sortie le 18 octobre 2017)
"Knock" de Lorraine Levy (sortie le 18 octobre 2017) / Mars Films

Jean-Marc Lalanne : "très mauvais"

Il y a un truc théorique ultra fort dans l'idée de prendre un acteur noir pour jouer ce rôle et que les personnages autour de lui ne font mention de cette différence. Je pense qu'il y a vraiment une réflexion sur le fait que cette communauté était rendue invisible par le cinéma des années 50... lLa question du racisme n'est pas traitée et ça c'est, théoriquement, assez fort. Après, je trouve ça très mauvais.

Le film est d'un sexisme hallucinant : il y a un personnage féminin montré comme objet du désir et tous les personnages féminins plus âgés sont montrés comme des objets de railleries, voire de dégoût. 

Charlotte Lipinska : "absolument consternant"

Le film est absolument consternant de bêtise sur le fond et de nullité sur la forme : il n'y a vraiment pas grand chose à sauver. 

Je suis même assez en colère que la réalisatrice se soit permise de dénaturer à ce point les intentions de Jules Romain. Knock est un vrai méchant : c'est un escroc qui va fructifier sur la bêtise de ces villageois. Là elle en fait un escroc à la petite semaine, tout à fait sympathique, avec un cœur gros comme ça, et un sourire assez ravageur... 

Ecoutez

Ecoutez toutes les critiques échangées autour de ce film

"Tout bien portant est un malade qui s'ignore"
"Tout bien portant est un malade qui s'ignore" / Mars Films

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.