.

Kung Fury, c'est aussi un solide sens du dialogue
Kung Fury, c'est aussi un solide sens du dialogue © Laser Unicorns

Il y a beaucoup à dire sur l'histoire de Kung Fury. Pas sur son scénario (qu'on imagine rédigé sous l'emprise de substances stupéfiantes) mais sur le parcours de ce film atypique , qu'on soupçonnait presque d'être une vaste blague avant de le voir, bien réel, devant nos yeux ébahis.

► ► ► Vous ne pouvez pas attendre ? Le film est visible gratuitement (en VO sous-titrée)

À l'origine, Kung Fury est un simple projet lancé fin 2013 sur le site de financement participatif Kickstarter. L'équipe de "Laser Unicorns" (les Licornes Laser", tout un programme) lance un appel aux dons pour réaliser un court-métrage de 30 minutes sur un policier du futur (1985) qui remonte le temps pour tenter de tuer Adolf Hitler avec ses techniques de kung-fu et l'aide de valkyries et de dinosaures. Premier buzz : en moins d'un mois, le film récolte 630 000 dollars, trois fois plus que son objectif initial .

De David Hasselhoff au festival de Cannes

Couleurs fluo et rendu VHS sont au programme
Couleurs fluo et rendu VHS sont au programme © Laser Unicorns

Le buzz quitte ensuite le web pour le monde "réel" du cinéma : à la grande surprise des auteurs eux-mêmes, le film est sélectionné en compétition officielle à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes . Il en repart sans prix mais avec une ovation et d'excellentes critiques. Le monde du cinéma "sérieux" salue un OVNI... qui ne lui doit finalement pas grand-chose : la boucle est bouclée..

Quand tout s'accélère

Couleurs fluo et rendu VHS sont au programme
Couleurs fluo et rendu VHS sont au programme © Laser Unicorns

C'est la première œuvre à vivre un tel parcours : issu à 100 % du web tant par ses références nostaligiques et joyeusement régressives que par son parcours, Kung Fury a ensuite poussé la viralité jusqu'à contaminer la sphère culturelle "traditionnelle".  À l'heure où le cinéma s'interroge beaucoup sur ses modes de production (et leur rentabilité), l'idée d'un circuit alternatif où ce sont les spectateurs qui financent eux-mêmes les films qu'ils ont envie de voir fait du chemin.

L'avenir dira si le 1985 imaginaire de Kung Fury marque le début d'une ère nouvelle pour l'industrie du cinéma  telle qu'on la connaît aujourd'hui. Ou si c'est juste un film avec un flic ninja, un tricératops en uniforme et des dieux nordiques. C'est déjà pas mal.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.