un film de Mia Hansen-Løve Avec Isabelle Huppert, André Marcon, Roman Kolinka, Edith Scob, Sarah Le Picard, Solal Forte

A 35 ans, Mia Hansen-Løve en est déjà à son 5è film. Après Tout est pardonné en 2007, Le père de mes enfants (2009),Un amour de jeunesse (2010) et Eden en 2014, elle présente son long métrage L'avenir.

Sélectionnée à la Berlinale 2016, elle a obtenu l'Ours d'argent du meilleur réalisateur.

"Mes films ne se prêtent pas aux répétitions avant le tournage, parce que la vérité des scènes dépend beaucoup des lieux - leur lumière, leur atmosphère et l’influence que cela exerce sur les comédiens. Le scénario, la structure, les dialogues c’est très important, mais ce qui se joue au tournage, c’est l’incarnation, et elle vient d’une interaction entre les acteurs et la mise en scène qui ne peut s’imposer qu’à ce moment-là. Ça peut prendre du temps ou aller vite, ressembler à ce que vous imaginiez ou vous emmener ailleurs – il n’y a pas de règle, à part se mettre dans un état de disponibilité, d’écoute absolue. "

Eva l'a vu

L'avenir avec Isabelle Huppert
L'avenir avec Isabelle Huppert © Ludovic Bergery
### Isabelle Huppert "_Au-delà du fait que je la considère comme la plus grande actrice française, je ne pouvais pas imaginer quelqu’un d’autre dans ce rôle. Outre les qualités les plus familières de son talent (finesse, énergie, humour, une certaine férocité, etc…),je pensais aussi à Isabelle Huppert telle que j’avais pu la croiser en dehors des plateaux et qui ne se réduit pas aux rôles dans lesquels on a l’habitude de la voir. Il y avait quelque chose d’autre qui m’intéressait, aussi bien une fragilité qu’une certaine tranquillité, à l’opposé des femmes dures ou borderline qu’elle incarne souvent. Cela m’intéressait d’aller chercher cela, et de l’emmener vers une forme de douceur, de tendresse, voire d’innocence._ " ### Les acteurs "_Comme de nombreux cinéastes, je pense qu’une fois les comédiens choisis, c’est 95 % du travail qui est fait. C’est une question de regard sur chacun, et de vision globale. Après, la confiance que l’on accorde aux comédiens compte beaucoup et peut les porter, notamment quand ils ne sont pas professionnels. Ensuite, sur le tournage, si j’ai une méthode, elle est difficile à définir. C’est à la fois intuitif et très concret. Notre dialogue porte sur les actions, la vitesse du jeu, des petites nuances qui expriment beaucoup de choses. En revanche j’aborde rarement la question du fond. J’ai tendance à penser que moins on en parle avec les comédiens, mieux ils se portent. Il n’y a rien de pire que d’embarrasser les acteurs avec toutes vos considérations psychologiques… Je ne crois pas trop aux intentions abstraites pour trouver les personnages, davantage à la vérité des scènes abordées frontalement, au présent_ ."
L'avenir
L'avenir © Les Films du Losange
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.