Ce soir, l’envie de voir ou revoir certains extraits de la défunte émission « Cinéma, Cinémas » réalisée par Anne Andreu, Michel Boujut et Claude Ventura. On peut se faire ce plaisir cinéphile grâce au coffret de quatre DVD édité par l’INA sous la houlette de Jean-Pierre Jeunet. L’émission culte par excellence. Mais gare à la tentation de l’embaumement. Rien n’empêcherait de se mettre dans les traces de cette émission pour inventer aujourd’hui un magazine de cinéma télévisé digne de ce nom. Tout simplmeent parce que ce qui primait amors c’est l’inventivité et la pertinence. Au dessus de tout, l’amour du cinéma, des réalisateurs, des scénaristes, des acteurs et de tous ces autres qui ensemblent font un film.J’ai en mémoire des moments forts, des moments clés, des moments drôles. Je me souviens d’un Philippe Noiret répondant sans complexe tout puis son contraire face caméra histoire de prouver une bonne fois pour toutes que l’exercice est vain. Je me souviens de Godard donnan tla parole à la restauratrice cannoise et communiste, la Mère Besson pour la faire parler de cinéma ou de cuisine… Ces extraits seront-ils là ? Ma mémoire aura-y-elle été fidèle ? Peu importe, ce qui compte ici c’est la certitude de voir de la belle télévision au service d’une cinéphilie joyeuse, ouverte et amoureuse, radicalement amoureuse.Je vois qu’on peut y découvrir Dominique Sanda, l’actrice rare, et c’est par avance un bonheur. Comme je vois avec délectation qu’un DVD entier est consacré à Hitchcock. Du plaisir à venir, que demander de plus ? Il va juste falloir trouver le temps nécessaire pour regarder en paix ces précieux petits reportages dont la durée se situe aux alentours de 10 minutes. Le mieux sera peut-être de piocher, au gré des envies et de l’aléatoire pur.Ah ! ça ira La phrase du soir ?« J’étais un critique heureux. »François Truffaut

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.