Un chef d'œuvre intemporel ressort en version restaurée

Othello & Desdémone
Othello & Desdémone © © 2013 WESTCHESTER FILMS, INC. Tous droits réservés.

"Chaque fois qu' Orson Welles a dû retrouver son identité, c'est vers Shakespeare qu'il s'est tourné" - Joseph McBride(Les Grands Cinéastes, éditions des Cahiers du Cinéma)

Orson Welles, jouant Othello, montre un être gouverné par ses émotions. Ébloui par l’amitié que lui témoigne Iago, il succombe à la puissance de l’imaginaire de celui-ci, voile sombre engendrant une réalité menant au meurtre. Là où Shakespeare campait un guerrier, Welles laisse apparaître un géant pacifique et bien trop crédule…

"Le véritable cinéaste est l'homme qui sait dominer les catastrophes" - Joseph McBride(Les Grands Cinéastes, éditions des Cahiers du Cinéma)

Un tournage extrêmement difficile

Le tournage dura quatre longues années, de l’été 1948 au printemps 1952, avec des soucis permanents de trésorerie. Orson Welles injectait ses cachets d’acteur dans l’entreprise, les acteurs eux-mêmes acceptant de ne pas être payés à temps. Les producteurs, les acteurs, les costumes eux-mêmes ont fait défaut ! Le scénario prévoyait des tournages en studio mais dut être réalisé en grande partie en extérieurs (Venise, Rome, Pérouse, Viterbe ou Essaouira). Mais le réalisateur, enparfait illusionniste , a livré au montage un puzzle en noir et blanc de toute beauté, un tissage extraordinaire de deux mille plans différents.

Alexandre Trauner , le décorateur du film, témoigne : "Les contraintes aident beaucoup, elles mettent en condition les acteurs, l’équipe, et elles nous obligent à avoir des idées"- Extrait d'Alexandre Trauner. Décors de Cinéma. Éditions Jade – Flammarion (1988).

Orson Welles

La caméra, c'est un œil et une oreille.

Le film est également ressuscité dans toute la splendeur de sa bande sonore : les chants funèbres, la rumeur de l’océan et le souffle du vent, les brouhahas de la rue, les musiques, les voix et les cris, ainsi qu’un étrange leitmotiv concernant Iago dont l’apparition est souvent précédée d’un cri de bête. Mais avant toute chose, quelle jouissance à entendre la profération de la poésie de Shakespeare, maîtrisée par les acteurs incarnant Othello et Desdémone (tous deux furent de remarquables interprètes de cet auteur) !

Suzanne Cloutier , l’interprète de Desdémone, nous livre avec délicatesse ses souvenirs de tournage :

Othello, film moderne ?

Par son rythme tourbillonnant, chaque visage surgissant dans l'étonnement même de la tragédie s'avançant, mais aussi par l’actualité toujours renouvelée de son sujet, les relations hommes-femmes et l'amitié virile, et parce qu’il touche à la fragilité de l’âme humaine, ce chef-d’œuvre reste un film d'aujourd'hui, alors qu'il aura soixante ans en 2015 !

Rencontre avec Orson Welles

Le syndicat français de la critique de cinéma, avec Georges Cravenne, avait organisé une rencontre avec Orson Welles le jeudi 25 février 1982 à Paris.

Voici l’occasion d’écouter, à quelques années de sa disparition, cet artiste immense qui était aussi un homme libre, un féministe et un véritable magicien.

Othello, Palme d'Or au Festival de Cannes 1952, ressort au cinéma en version restaurée inédite le 23 avril

Othello l'affiche
Othello l'affiche © 2013 WESTCHESTER FILMS, INC. Tous droits réservés

L'histoire :

À Venise, Othello le Maure, général des armées, épouse en secret la belle Desdémone, fille de sénateur. Le lieutenant Iago, par pure haine pour son maître, va conspirer pour détruire ce bonheur.

Le film :

Orson Welles, l’illusionniste, avec les nouvelles techniques des années 1990, avait déjà amélioré le montage initial de son film par l’utilisation de la postsynchronisation : le doublage de certains personnages secondaires avec sa propre voix, l’interversion de certaines répliques, ou le réenregistrement d’un dialogue in extenso.

Début 2014, la restauration numérique a été assurée par Donald Leibsker et Edward Stone et dirigée par Michel Dawson et Arnie Saks.

Une distribution Carlotta Films

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.