Dans ce film de Sophie Fillières, Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer incarnent la même Margaux, mais avec 25 ans d’écart. Qu'ont pensé les critiques du "Masque et la Plume" de cette comédie qui avance en funambule sur le fil qui sépare le fantastique du réalisme ?

Le film de Sophie Fillières avec Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer est sur les écrans français depuis le 14 mars 2018
Le film de Sophie Fillières avec Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer est sur les écrans français depuis le 14 mars 2018 © Claire Nicol / Christmas In July

La même femme, Margaux, se rencontre elle-même - mais avec 25 ans d’écart. Celle de 20 ans, c’est Agathe Bonitzer, qui vend des fringues et couche ici et là sans savoir de quoi son avenir sera fait. Et celle de 46 ans, c’est Sandrine Kiberlain, qui vit à Lyon, se reproche d’avoir autrefois avorté et rencontre son double jeune lors d’une soirée à Paris. Entre les deux femmes, il y a Marc (Melvil Poupaud), l’ex de Margaux Kiberlain dont s’éprend Margaux Bonitzer... 

Jean-Marc Lalanne : "j'aime beaucoup"

Peu à peu le film dévie des rails de la comédie pour devenir extrêmement émouvant.

Ce personnage qui se rencontre elle-même - et qui inverse un scénario d'apprentissage :  c'est finalement par elle, jeune, qu'elle va apprendre à mieux vivre elle en tant que femme - je trouve ça très beau.

Xavier Leherpeur : "j'aime beaucoup" (bis)

C'est un film qui nous surprend sans cesse, qui ne cherche pas à nous expliquer son postulat de départ - c'est donné d'emblée, voilà elles se rencontrent, l'une a 46 ans, l'autre a 25.

C'est un film qui raconte le destin, les choix qu'on n'a pas faits, qu'on voudrait avoir faits ou ne pas avoir faits. Ça raconte aussi ce qu'est le destin d'une femme - ce n'est pas tout à fait celui d'un homme : il y a un corps, une façon d'être au monde, une façon d'être un objet désir et de séduction...

La fin est extrêmement réussie parce qu'il fallait pouvoir s'en sortir et elle y arrive. 

Xavier Leherpeur : "Je trouve le film jamais dogmatique, toujours intelligent, toujours subtil"
Xavier Leherpeur : "Je trouve le film jamais dogmatique, toujours intelligent, toujours subtil"

Nicolas Schaller : "un film tout à fait recommandable."

C'est une comédie charmante, une des meilleures de Sophie Fillières... après, il ne faut pas exagérer ! Il y a une nonchalance dans le récit, des scènes un peu inégales...

Sandrine Kiberlain est formidable, elle tient beaucoup le film.

Michel Ciment : "original mais pas totalement accompli"

Il y a une incontestable originalité de scénario avec cette histoire de deux femmes qui sont la même, qui se rencontrent à 20 ans de distance et qui sont en fait dans le même plan : c'est drôle. Mais il faut dire ce qui est : ça ne tient pas la route !

Ce n'est pas du tout un film que je méprise, loin de là, mais ce n'est pas non plus ce grand film qu'on nous annonce un peu partout.

Michel Ciment : "Les deux comédiennes sont très bonnes".
Michel Ciment : "Les deux comédiennes sont très bonnes". / Claire Nicol / Christmas In July

Ecoutez

Ecoutez toutes les critiques échangées autour de Jérôme Garcin sur La Belle et la Belle par Xavier Leherpeur (7ème Obsession), Michel Ciment (Positif), Nicolas Schaller (L'Obs), et Jean-Marc Lalanne (Les Inrockuptibles)

3 min

"La Belle et la Belle" : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

France Inter est partenaire de ce film.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.