Une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris

La douleur
La douleur © Les films du Losange

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. 

L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. 

Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente. 

La douleur
La douleur / Les films du Losange

Cette femme qui attend le retour de son mari des camps de concentration et, alors que tout le monde revient, lui ne revient pas… La présence de l’absence… De mon point de vue, c’était ce que racontait La Douleur : être face à cette présence. Replié sur soi-même, un voyage intérieur. 

À travers son parcours personnel, Duras raconte un parcours collectif, une histoire hautement française, de Français entre Français. L’époque change mais le drapeau bleu-blanc-rouge ne cesse d’être là, le discours change mais ce sont les mêmes gens. 

Emmanuel Finkiel Propos recueillis par Claire Vassé 

La douleur
La douleur / Les films du Losange

►► Distribution 

Avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay, Shulamit Adar, Emmanuel Bourdieu, Grégoire Leprince-Ringuet, Anne-Lise Heimburger, Patrice Lizana 

D’après l’œuvre de Marguerite Duras publié par P.O.L.© Marguerite Duras, représentée par les Editions Gallimard 

Film produit par Les Films du Poisson et Cinéfrance / Distribution : Les Films du Losange.

La douleur
La douleur / Les films du Losange
La douleur
La douleur / Les films du Losange
La douleur
La douleur / Les films du Losange
La douleur
La douleur / Les films du Losange
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.