Le réalisateur grec Yorgos Lanthimos avait reçu à Cannes le prix du scénario il y a deux ans pour "Mise à mort du cerf sacré". Il revient avec un nouveau film, "La favorite", qui a déjà raflé plusieurs prix - notamment pour le jeu d'actrice d'Olivia Colman. Retrouvez ici les critiques du "Masque & la Plume".

Le film de Yorgos Lanthimos est sorti le 6 février en France. "The Favourite" a remporté sept prix aux Bafta, un Golden Globe et un prix à la Mostra de Venise (avec à chaque fois une récompense pour Olivia Colman)
Le film de Yorgos Lanthimos est sorti le 6 février en France. "The Favourite" a remporté sept prix aux Bafta, un Golden Globe et un prix à la Mostra de Venise (avec à chaque fois une récompense pour Olivia Colman) © Twentieth Century Fox France

Le film résumé par Jérôme Garcin

On est au début du XVIIIe siècle, à la cour d’Anne d’Angleterre (Olivia Colman), dernière monarque de la maison Stuart, dont la santé est fragile et le  caractère instable. C’est son amie Lady Sarah (Rachel Weisz) qui gouverne le pays à sa place. Arrive alors une nouvelle servante, Abigail Hill (Emma Stone), dont  Lady Sarah croit faire son alliée, mais qui va devenir la favorite de la reine. Une place de confiance qu’elle ne va pas partager... C’est la guerre des femmes à la cour d’Angleterre mais version boursouflée.  

"Cru, drôle, brillant, féroce" : Sophie Avon a aimé ce film

SA : Jusqu'à présent, je n'arrivais pas à aimer le cinéma de Lanthimos, je trouvais que ces formes très ampoulées et très sophistiquées ne collaient pas à ces sujets, je trouvais que ça paraissait prétentieux. Ce film-ci est plus fantaisiste et excentrique qu'ampoulé… Et je trouve que ça colle bien à cette cour du début XVIIIe, elle aussi fastueuse et engoncée dans des apparats incroyables tout en étant d'une férocité et d'une sauvagerie incroyables. 

Le film repose sur des intrigues de cour, mais qui sont intéressantes et complexes parce que ce sont quand même des femmes qui se battent pour leur survie. Et je trouve que ces deux favorites qui se battent pour les faveurs de la reine, et qui paraissent au premier abord épouvantables, ont toutes les deux raison. 

Sophie Avon : "Cru, drôle, brillant, féroce… C'est un beau film" (ici, Emma Stone dans la boue)
Sophie Avon : "Cru, drôle, brillant, féroce… C'est un beau film" (ici, Emma Stone dans la boue) / Twentieth Century Fox France

Jean-Marc Lalanne a trouvé le film "très crispant"

JML : C'est un film qui réussit l'exploit, alors qu'il ne montre que des personnages extrêmement antipathiques et odieux, d'être encore plus horripilant que ces personnages !

Je trouve ce film vraiment très crispant ; je ne supporte pas la manière dont Yorgos Lanthimos a l'air de se régaler de la noirceur et de la méchanceté de ses personnages. On a l'impression que le film se régale à peindre des sorcières très très méchantes et qu'il est plutôt anti-féministe.

Stylistiquement, je trouve ça horrible. L'outrance du film est sa seule carte de visite stylistique. Tout est filmé au fish-eye, ce ne sont que de courtes focales qui donnent le sentiment que tout est arrondi, comme si on était dans une boîte à musique…  

Eric Neuhoff : "Il y a une excentricité, une folie et surtout un pessimisme et une noirceur qui me plaisent beaucoup"

EN : C'est un peu l'histoire d'Alexandre Benalla, mais en crinoline : le favori qui se trouve éjecté et remplacé sans doute par quelqu'un d'autre. Faut qu'il aille voir ça, ça va lui expliquer son avenir !

C'est un film qui se vautre dans l'abjection, il n'y a rien ni personne à sauver. On voit que les luttes de pouvoir, les mots d'auteurs, les vacheries, les coups de poignards dans le dos, c'est tout ce que ces gens-là (courtisans ou monarques) passent leurs vies à faire. 

Ça peut être énervant, la façon qu'il a de filmer au fish-eye, au bout d'un moment, mais c'est un film assez riche, méchant comme un teigne, très drôle. Il y a une excentricité, une folie et surtout un pessimisme et une noirceur qui me plaisent beaucoup.

Eric Neuhoff : "C'est un peu la rencontre du Peter Grenaway de Meurtre dans un jardin anglais et de All About It de Mankiewicz".
Eric Neuhoff : "C'est un peu la rencontre du Peter Grenaway de Meurtre dans un jardin anglais et de All About It de Mankiewicz". / Twentieth Century Fox

Michel Ciment n'a jamais aimé Lanthimos - et ce film-là ne change rien à l'affaire !

MC : Je n'ai jamais aimé Lanthimos, son cinéma m'a toujours dégoûté. Il y a une sorte de misanthropie, il se vautre dans la détestation du genre humain. Et contrairement à des gens comme Wilder ou Kubrick (qui sont pas des vrais misanthropes mais des gens en fait très sensibles qui se défendent par une forme de satire), là c'est vraiment de la complaisance.

Que ce soit Canine, Lobster, La Mise à mort du cerf sacré... Yorgos Lanthimos a fait son chemin dans les festivals internationaux, il a eu des prix partout. Ça plait beaucoup, c'est très dans l'époque. Celui-là est peut-être son film le moins insupportable parce que c'est une farce, par moment effectivement drôle.

Mais je n'y ai rien trouvé ! Les femmes qu'il montre sont des êtres perfides. Le style, ce sont des contre-plongées et des grands-angulaires, complètement trafiqués. Si c'est vraiment ça, le grand cinéma, ce n'est pas pour moi !

Aller plus loin

► Le film de Yorgos Lanthimos est dans les salles de cinéma depuis le 6 février 2019

🎧 Écoutez l'ensemble des critiques (et l'éclairage d'un auditeur lors de l'enregistrement de l'émission) échangées à propos du film sur le plateau du Masque et la Plume... 

7 min

"La Favorite" de Yórgos Lánthimos : les critiques du "Masque & la Plume"

Par France Inter

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

À noter que d'autres critiques de films du Masque et la Plume sont à retrouver ici !

Rachel Weisz et Olivia Colman. Les deux actrices ont été récompensées pour leur jeu dans "La Favorite" aux Bafta
Rachel Weisz et Olivia Colman. Les deux actrices ont été récompensées pour leur jeu dans "La Favorite" aux Bafta / Twentieth Century Fox
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.