Peter Cushing, Les contes de la crypte 1972
Peter Cushing, Les contes de la crypte 1972 © corbis

Chérie, j'ai rebooté le shakerrelatait le samedi 1er août l'insurrection mondiale des zombies. Mais pourquoi ces monstres à la démarche robotisée, baveux et dégoulinants, revenaient-ils d'entre les morts ? Et pourquoi étaient-ils si méchants ?Tanguy Blum et Christophe Payet recevaient le journalisteFrançois Angelier pour chercher des réponses à ce que l'on pensait impossible.

L'histoire des Zombies

Le terme de zombie nous vient d'Haïti . C'est d'ailleurs là que l'invasion des zombies a démarré samedi dernier. Est-ce un hasard ? Je ne crois pas. Le cinéma et la littérature nous avaient pourtant prévenus : cette attaque était possible voire imminente. Et rien ne les empêchaient de se trouver déjà parmi nous. N'oubliez pas qu'un zombie est aussi un être sans conscience, ni humanité qui agit de façon hostile vis à vis d'un être humain.

D'abord venue d'Afrique avec les esclaves noirs déportés, la croyance du zombie s'est developpée en particulier en Haïti avec la religion vaudoue, et les sorts qui permettaient de faire revenir les morts dans le monde des vivants, mais dépourvus de toute humanité. Si dans le cas du vaudou, il s'agit d'une manipulation de sorciers, les versions modernes des zombies telles qu'on les voit dans les films résultent d'un contamination par virus. Les réactions des populations n'est d'ailleurs pas sans rappeller les réactions vues lors de grandes épidémies.

François Angelier , Chérie j'ai rebooté le shaker du 1er août .

Ils sont unis tous au même moment à l'échelon planétaire

Steve Guedin , reporter attitré de Chérie, j'ai rebooté le shaker , est parti dans un cimitière d'Old Fellows Rest à La Nouvelle Orléans afin d'en savoir plus sur le drame zombie. Tel James Bond face au Baron Samedi, Il a bravé - pour informer la population - le couvre-feu décidé par les gouvernements.

Hollywood ne nous a pas rendu service en nous divertissant et en testant nos émotions. Nous pourrions même nous poser la question de savoir si les films de Roméro ou la série Walking Dead ne leur a pas fourni un mode d'emploi du parfait petit zombie pour mieux nous attaquer. De même, selon François Agnelier, cet univers fictionnel nous a désensibilisé sur la question zombie et la peur de la mort. De fait les populations ont négligé le véritable danger.

Et si les zombies n'étaient que des exclus venus pour se venger, des personnes acculées et pour lesquelles la vie ne laisse aucune autre possibilité que la révolte ? La réponse se trouve dans Chéri, j'ai rebooté le shaker du 1er août.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.