Depuis vendredi, je suis en … perm’ à Nantes, comme Jacques Perrin chez Jacques Demy. Le passage Pommeraye n’a rien perdu de son charme ni de son mystère. Mais, depuis la ville des ducs de Bretagne, ce qui retient mon attention c’est… James Cameron ! Vu d’ici, il est encore plus gonflé que vu de Paris ce cinéaste américain qui s’apprête à sortir en décembre prochain son nouveau film « Avatar » intégralement en 3D, avec, entre autres, Sigourney Weaver. Pourquoi gonflé ? Manifestement sur le plan technique et technologique, mais pour l’instant là n’est pas la question. La véritable information le concernant, c’est cette diffusion en salle de 15 minutes dudit film plus de trois mois avant sa sortie donc. Pratique courante ou presque avec internet me direz-vous, dans des conditions illégales ou non, sous forme d’extraits piratés ou de bande-annonces soigneusement distillées en de savants teasing. Seulement voilà, la 3D échappe pour l’instant à la toile mondiale. Quoi ? quelque chose qui échappe à Sa Majesté toute-puissante ? Oui ! C’est réjouissant, non ?!!!Or, donc, on pourra voir cet extrait, cet avant-goût de film dans de vraies salles de cinéma équipées pour le numérique. Entrée libre et gratuite, puisque, quoi qu’il en soit, cela reste de la promotion. Mais cette petite revanche du cinéma et de la salle sur le média omnipotent et son petit écran donne une belle occasion de se réjouir. En cela (et pour l’instant…) la 3D, on le sait, offre une belle bulle d’oxygène au cinéma. Du moins à un certain cinéma : grand public et spectaculaire ou bien d’animation. D’où la perspective de plusieurs nouveaux films dans ce format dans les mois qui viennent. C’est ainsi que mercredi prochain ne sortiront pas moins de deux films en 3D : « Destination finale 4 », nouvel épisode d’un cinéma pour amateurs de sensations fortes (le slogan de l’affiche du film est de ce point de vue explicite : « La mort a gardé le meilleur pour la 3D ») et « Voyage en 3D sous les mers », documentaire sous-marin signé par deux réalisateurs français et diffusé par Disney aux Etats-Unis. Tant mieux si la salle de cinéma trouve là une sorte de second souffle, à condition d’en faire profiter les autres formes de cinéma (« Les Noces rebelles » ou « L’Heure d’été » en 3D, cela n’aurait aucun intérêt !). Tant mieux si la diversité du cinéma peut de temps en temps faire la nique au tout internet de l’époque actuelle. Résister, c’est une preuve de vitalité et une assurance pour l’avenir !Nantes, c’est fini pour aujourd’hui. Mais demain, destination Cahors. Ainsi vont les vacances et leurs transports ferroviaires obligés !Ah ! ça ira !La phrase du jour ?« S’il n’y a pas de but, il n’y a pas de chemin. »Charles Juliet, « Journal »

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.