Clairement, les critiques du "Masque et la Plume" ont jugé le dernier film de Clint Eastwood décevant, pour le moins. Extraits des critiques... ou comment torpiller un film, en quatre essais.

Anthony Sadler, héros du "15h17 pour Paris"
Anthony Sadler, héros du "15h17 pour Paris" © 2016 Warner Bros. Ent.

Le 21 août 2015, à bord du Thalys à destination de Paris, un terroriste djihadiste, armé d'une kalachnikov, est neutralisé par trois amis d'enfance américains : l'étudiant Anthony Sadler, les militaires Alek Skarlatos et Spencer Stone. En sauvant la vie de 500 passagers, ils deviennent des héros. 

Clint Eastwood en a tiré un film, où il a demandé aux trois vrais héros de jouer leurs propres rôles...

Xavier Leherpeur : "Les Chtis à Marseille à côté, c'est un bonheur !"

Ce n'est pas un film, ce n'est rien. Ça n'a aucun intérêt. 

Donc il va raconter l'histoire de ces gamins (enfin surtout des deux militaires, l'étudiant noir, Clint Eastwood n'en a rien à faire), surtout le petit rondouillard qui a tout donné à l'armée, l'armée lui a si peu rendu en l'empêchant de devenir ce qu'il voulait être, mais il s'est musclé, il s'est endurci, il s'est valorisé, il aime Dieu. Donc : Dieu / l'armée / les armes : le gamin est un pur Ricain élevé au Kellogg's, il est inattaquable.

Michel Ciment : "Les visites de la Place St-Marc, de St Pierre de Rome, etc : c'est du travelog sans aucun intérêt".
Michel Ciment : "Les visites de la Place St-Marc, de St Pierre de Rome, etc : c'est du travelog sans aucun intérêt". / 2016 Warner Bros.

Michel Ciment : "c'est un film raté"

C'est un faux pas d'Eastwood, c'est arrivé à de grands réalisateurs (Bergmann, Buñuel...) C'est un film raté, à mon avis essentiellement sur un scénario qui est d'une faiblesse invraisemblable

Je trouve que l'idée était intéressante : prendre des personnages et raconter leurs vies qui les amènent à cet acte. On peut se moquer des Américains héroïques mais ce sont des Américains héroïques. Ce sont des gens qui ont risqué leur vie pour empêcher une massacre de 500 personnes dans le Thalys. Il faut le reconnaître ; il n'y a pas besoin de faire de l'anti-américanisme à tout bout de champ

Simplement, l'erreur du film, c'est qu'il faut remplir cette 1h30. 

Eric Neuhoff : "on se pince en regardant ça !"

C'est tellement mauvais que le meilleur passage ce sont les images d'archive avec François Hollande qui fait un discours à l'Élysée. Mais sinon c'est un film complètement nul, on se pince en regardant ça !

Eric Neuhoff : "Les héros sont des gars assommants. Ils boivent de la bière, ils font des selfies..."
Eric Neuhoff : "Les héros sont des gars assommants. Ils boivent de la bière, ils font des selfies..." / 2016 Warner Bros

Pierre Murat : "désuet, plat et nul"

Les acteurs sont très mauvais, c'est quand même un problème, et la mise en scène... les derniers films de Clint Eastwood sont beaucoup moins biens. 

C'est un réalisateur un peu fatigué qui tourne un peu n'importe comment un mauvais scénario avec trois mauvais comédiens qui font une tournée en Europe.

Ecoutez

Ecoutez toutes les critiques échangées autour de Jérôme Garcin sur Le 15h17 pour Paris par Pierre Murat (Télérama), Michel Ciment (Positif), Xavier Leherpeur (7ème Obsession) et Eric Neuhoff (Le Figaro) :

8 min

"Le 15h17 pour Paris" de Clint Eastwood : les critiques du Masque et la Plume

Aller plus loin

Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, théâtre ou littérature.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.