Carrière fulgurante et vie brève, Amy Winehouse a marqué la musique et est morte à 27 ans… Un documentaire retrace sa vie intense : il s'appelle tout simplement Amy est il est réalisé par Asif Kapadia. Eva Bettan a vu ce film-portrait, elle l'a aimé.

Le film était présenté au dernier festival de Cannes, où il a été bien reçu.

Le réalisateur Asif Kapadia a eu accès à des archives inédites ... Mais plus encore, même s'il n'élude pas la descente aux enfers d'Amy Winehouse - comment le pourrait-il ? - il a l'ambition de faire un portrait nuancé de la chanteuse .

Ce sont les documents anodins, les films de famille, de copains, qui provoquent la plus forte émotion. Une jeune fille ravie loue son premier appartement avec des copines. Elle rit, elle a de l’humour. Parce qu’on a vu ça, les images d’elle à la dérive, star mais droguée, nous feront mal. Ecoutez le réalisateurAsif Kapadia au micro d’Eva Bettan :

Les gens aiment sa musique, mais elle, ils ne l’aiment pas

C’est par touches que le portrait se dessine, une gamine de la banlieue de Londres au gosier et à la personnalité exceptionnelle , une amoureuse du jazz , une chanteuse dont les chansons sont comme un journal intime . Elle a eu la malchance d’être fragile, mal entourée et surtout célèbre. On est frappé de voir comment tabloïds, internet, présentateurs de télévision du monde entier, nous avons été impitoyables avec elle dans les dernières années . Cetexcellent portrait d’une enfant déchue parle aussi de notre époque, une époque dure.

Image du film "Amy"
Image du film "Amy" © 2015 PROKINO Filmverleih GmbH

France Inter est partenaire du film. Découvrez ci-dessous un extrait exclusifdu film :

►►► JOUEZ | Tentez de gagner des places et des albums en jouant avec France Inter

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.