Pour la quatrième fois en dix ans, les films français ont fait plus d'entrées à l'export que dans leur territoire d'origine, après une année 2016 morose. Le nombre d'entrées a presque doublé à l'étranger, grâce à une puissante locomotive : le dernier film de Luc Besson.

Luc Besson, meilleur exportateur de productions françaises à l'étranger
Luc Besson, meilleur exportateur de productions françaises à l'étranger © Maxppp / Donatella Giagnori / EIDON

Avec 80,5 millions d'entrées en 2017 pour des productions françaises, le cinéma français fait bien mieux que l'année précédente, malgré un nombre de films exportés quasi identique (642 films exploités dans des salles étrangères, 5 % de plus que l'année précédente). Parmi ces films, 76 ont réuni plus de 100.000 spectateurs à l'étranger. C'est ce qui ressort du baromètre annuel publié par UniFrance ce samedi.

Tout en haut, on trouve la superproduction "Valérian et la Cité des mille planètes", produite et réalisée par Luc Besson. Un film très loin devant toutes les autres productions françaises, puisqu'il a fait six fois plus d'entrées que le numéro deux, "Demain tout commence" avec Omar Sy.

Pas vraiment une surprise, puisque EuropaCorp (sa société de production) et Luc Besson lui-même sont des vitrines de choix pour les spectateurs à l'étranger. D'ailleurs ces dix dernières années, le nombre d'entrées à l'étranger pour des films français a dépassé quatre fois celui des entrées en France, avec un schéma récurrent :  en 2012 (année de sortie de "Taken 2", produit par Luc Besson), en 2014 (sortie de "Lucy", réalisé par Luc Besson), en 2015 (sortie de "Taken 3", produit par Luc Besson) et en 2017 (sortie de "Valérian", réalisé par Luc Besson). Autant de films qui ont particulièrement bien marché au box-office mondial.

On pourrait penser que le public américain est la cible principale de ces blockbusters d'action, mais pas toujours : "Valérian", film français le plus cher de l'Histoire, a fait un flop aux États-Unis. Mais pas en Asie : en 2017, c'est la Chine qui est redevenue le premier public pour les films français, grâce au film de Luc Besson. Le nombre d'entrées à été multiplié par huit dans ce pays par rapport à l'année précédente.

Parmi ces productions françaises, ce sont surtout les films dans d'autres langues qui ont marché. Le nombre d'entrées des films en langue française remonte toutefois de manière significative, passant en 2017 à 38,1 millions (contre 26,8 millions en 2016). Et au-delà des films à gros budget, d'autres productions plus modestes ont réalisé de belles performances à l'étranger : le thriller "Grave" a ainsi fait 410.000 entrées loin de la France (dont 231.000 au Mexique seulement, contre 153.000 en France).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.