Le meilleur du cinéma américain !

Festival du cinéma américain de Deauville
Festival du cinéma américain de Deauville ©

Toute l’année, France Inter soutient la culture et notamment le cinéma.

Le Festival du Cinéma américain de Deauville est un rendez-vous incontournable pour les cinéphiles. C’est tout naturellement que la chaîne s’installe, le samedi 2 septembre, au cœur de cet événement avec deux rendez-vous en public à l'hôtel Barrière de Deauville :

Depuis sa création en 1975, le Festival du Cinéma Américain de Deauville met en avant la diversité du cinéma américain, des grandes productions hollywoodiennes aux films indépendants, et ne cesse de découvrir de nouveaux talents.

La Compétition Pour découvrir les nouveaux talents - Les Premières Les auteurs et réalisateurs à la rencontre du public – Les Docs de l’Oncle Sam Mieux connaître la société américaine à travers le documentaire – Les Hommages La célébration du talent – Deauville Saison 7 Le meilleur des séries TV en avant-première.

Cette année pour la 43è édition du festival de Deauville, Michel Hazanavicius, réalisateur français de The artist, sera le président du Jury Compétition et Emmanuelle Bercot, réalisatrice et comédienne, présidera le Jury Révélation.

►► Hommages :

  • Darren Aronofsky

Le Festival du Cinéma Américain de Deauville est honoré de rendre Hommage à un cinéaste incontournable, qu'il a soutenu tout au long de sa carrière.A cette occasion, son nouveau film, Mother!, sera projeté en sa présence.

MOTHER de Darren Aronofsky
MOTHER de Darren Aronofsky / PARAMOUNT PICTURES FRANCE

En 2008, Darren Aronofsky reçoit le Lion d'or du Festival de Venise pour The Wrestler, le consacrant comme l'un des cinéastes majeurs de sa génération. Liant une esthétique très forte à une maîtrise visuelle au service de son propre langage cinématographique, Darren Aronofsky accède au statut de cinéaste culte dès son premier long métrage, Pi, présenté en compétition au Festival de Deauville en 1998. Son second long métrage, Requiem for a Dream, est ovationné au Festival de Cannes, tout comme au Festival de Deauville en 2000. Le film, véritable descente aux enfers d'une jeunesse euphorique et dépendante, marque toute une génération par sa puissance émotionnelle. Dès lors, Darren Aronofsky n'a eu de cesse de construire une œuvre à la fois convulsive, hallucinée et habitée : en 2011, il met en scène un ballet entêtant et horrifique dans Black Swan, avant de réaliser une fresque biblique d'une tragique ampleur avec Noé (2014).

  • Laura Dern

Muse lynchéenne par excellence, Laura Dern éclaire par son charisme empreint de mystère les œuvres du cinéaste : Blue Velvet en 1986, Sailor et Lula – Palme d'or au Festival de Cannes en 1990, Inland Empire en 2006, et très récemment la série Twin Peaks.

Laura Dern
Laura Dern / D.R

Avec plus de soixante films à son actif, Laura Dern a illuminé les œuvres de réalisateurs tels qu'Arthur Hiller, Steven Spielberg, Peter Bogdanovich ou Robert Altman. Sublime dans Un monde parfait de Clint Eastwood, elle a récemment joué dans The Master de Paul Thomas Anderson, ou encore dans la série Big Little Lies. Elle sera prochainement à l'affiche de Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi. Le Festival du Cinéma Américain lui rendra hommage, en sa présence.

  • Jeff Goldblum

Figure iconique des succès planétaires que furent La Mouche de David Cronenberg, Jurassic Park de Steven Spielberg, Independance Day de Roland Emmerich, ou Annie Hall de Woody Allen, Jeff Goldblum démarre sa carrière sous l'égide de réalisateurs tels que Robert Altman, Philip Kaufman, John Landis, ou encore Lawrence Kasdan, avec qui il fera deux de ses plus beaux films. Son élégance et sa photogénie accrochent le regard des metteurs en scène, qui ont su capter l'émotion de ses performances.

Jeff Goldblum
Jeff Goldblum / Fox Entertainment Group

Prochainement, il retrouvera le cinéaste Wes Anderson, en prêtant sa voix au film d'animation Isle of Dogs, et sera à l'affiche du nouveau volet de la saga Jurassic World.

  • Michelle Rodriguez

Révélée par le Festival de Deauville en 2000, Michelle Rodriguez crève l'écran dans son rôle de boxeuse dans Girlfight de Karyn Kusama. Sa performance, et la sincérité de son interprétation, contribuent grandement à l'attribution du Grand Prix, décerné cette année-là au film de Karyn Kusama. Le film et son actrice incarnent toute une génération en quête d'émancipation, et en deviennent le symbole.

Michele Rodriguez
Michele Rodriguez © Getty / Marteen Le Boer

Michelle Rodriguez n'aura de cesse de se tourner vers des rôles de femmes indépendantes et fortes, véritables héroïnes de cinéma : dans Fast and Furious de Rob Cohen, S.W.A.T de Clark Johnson, Resident Evil de Paul W.S. Anderson et Avatar de James Cameron.

Prochainement, elle sera à l'affiche de Widows, le nouveau film du réalisateur oscarisé Steve McQueen.

► ► Première avec :

Mother! un film de Darren Aronofsky

Un couple voit sa relation remise en question par l'arrivée d'invités imprévus, perturbant leur tranquillité.

Réalisé par Darren Aronofsky (Black Swan, Requiem for a Dream), le film Mother! met en scène Jennifer Lawrence (Oscar de la Meilleure Actrice), Javier Bardem (Oscar du Meilleur Acteur), Ed Harris et Michelle Pfeiffer. Amour, dévotion et sacrifice sont au cœur de ce vibrant et captivant thriller psychologique.

Mother!
Mother! / Darren Aronofsky
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.