Des nouvelles d’ici et là :- « Le Petit Nicolas » vient de dépasser les deux millions d’entrées. Vive les spectacles familiaux et en l’occurrence largement lénifiants qui assurent la bonne santé financière d’un cinéma français plus aventureux et exigeant par ailleurs quitte à produire des « films intimistes (etc) » que le monde entier nous envie ! !- Lu cet extrait du livre de Frédéric Mitterrand, « La Mauvaise vie » : « Le truc le plus moche qui est enraciné au cœur de cette histoire, c’est le mépris ; celui du garçon pour le type qui paye, et celui du type qui paye à l’égard du garçon. » Ainsi donc, dire qu’il s’agit d’un « truc moche » fondé sur le « mépris » réciproque, ce serait cela faire l’apologie du tourisme sexuel ? C’est cela si l’on prend Marine Le Pen comme référence. Sinon, il faudrait prendre le temps de lire l’ouvrage dans son entier. Mais certaines élites journalistiques et politiques n’ont manifestement pas le temps de lire un livre en entier…- Reçu aujourd’hui ce communiqué de presse fort réjouissant au trentième degré : « La comédienne Isabella Rossellini répond à des interviews téléphoniques le mardi 13 octobre entre 17 h et 19h. Pour une durée de 20 minutes, l’actrice répondra aux interviews des journalistes par téléphone. L’interview doit obligatoirement concerner l’actualité d’Isabelle Rossellini à Paris. » Ah ! mais que la vie est belle avec Isabella : pas de contact visuel et a fortiori physique avec la presse, un temps parfaitement limité à tous points de vue et des questions prédéfinies ! Et dire que certains confrères vont se ruer sur leur téléphone, donnant de facto raison à cette communication « débridée » !- Consulté sur Internet le site « Touscoprod.com ». Lancé en janvier dernier, ce site « propose aux internautes de devenir producteurs de films avec un investissement minimum de 10 € ». J’ai depuis toujours beaucoup de mal avec l’idéologie désormais galopante du « Tous… ». Tous artistes, par exemple : oui mais, on fera comment quand tout le monde sera monté sur scène et qu’il n’y aura plus de spectateur parce que tout le monde voudra être vu et non plus voir ?! Pourquoi la position du spectateur est-elle ainsi méprisée au motif (idiot et totalement réducteur) que le spectateur serait passif et que pour être absolument moderne il faut être totalement actif artistiquement ? Le site en question surfe sur cette vague, en faisant sonner également le tiroir-caisse avec un slogan d’une simplicité biblique : « 1. Misez 2. Participez 3. Encaissez. » On ne saurait être plus explicite ! Il s’agit donc de miser 10 € au moins (pour produire « La Guerre des Etoiles » , ça aurait pris du temps…), de participer (à des « orientations artistiques » est-il précisé sur le site : on voit bien le jeune Kevin M. de Moret-sur-Loing suggérer à Alain Resnais que son scénario est "à chier"... le tout pour 10€, c’est une bonne affaire…) et enfin d’encaisser (joli terme en effet qui passe en pertes et profits la non-rentabilité de bon nombre de films…). Cerise sur le gâteau, cette phrase hallucinante qui termine la présentation vidéo du site : « Vous aurez votre nom au générique comme un véritable producteur made in Hollywood ». Cessons ici ces sornettes et autres billevesées qui font du cinéma un … attrape couillon avec en prime le mirage américain comme un retour du refoulé financier !Ah ! ça ira !La phrase du soir ?« Tout destin avec vous me peut être agréable. »Molière, « Les Femmes savantes »

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.